Quoi de neuf ?

👍TOP! Babillard général de l'oasis

Cosmos

Vagabond(e)
Inscrit
15/1/20
Messages
26
Réactions
41
C'est tellement plus facile de s'imaginer la vie parfaite parfois. Je sais exactement à quoi elle ressemblerait. Je sentirais cette chaleur, cette passion en moi pour toute chose de la vie. Un oiseau, un arbre, un sourire, une main. Oui, c'est exactement ça. Et le bois rugueux sous ma main, et le vent qui caresse le duvet de ma peau, la chaleur du soleil et des légumes, et le bruissement des feuilles ainsi que le chant de la nature toute entière. Rêves-tu de cela aussi ? Quelle question étrange... Tous nos rêves de bonheur ne sont rien comparés à ce que nous avons vécu de plus beau et de plus grand.
C'est si difficile d'être là, maintenant, et de profiter de toutes les choses qu'on projette dans cette future vie idéalisée, loin de nous, dans une représentation. Toutes ces choses peuvent être senties dès maintenant, pourtant c'est, pour une raison qui m'échappe, tellement difficile.
Sommes-nous tellement aliénés que même la vie s'échappe en une représentation qui nous paraît plus réelle et forte que la vie elle-même ? Est-ce cela le fantasme, le rêve, l'idéal,... Cette image que l'on se fait de la vie, très loin de la nôtre ?
Ces rêves de bonheur parce que pour l'instant tout est creux, morbide, vide, temporaire, lassant, étouffant, lourd. Parce qu'on ne respire plus, asphyxiés par tant de choses sur lesquels on a aucun contrôle, qu'on pense apprécier ou non. Ces choses qui ne nous font pas ressentir la vie et l'univers tout entier, ces choses qui nous renferment dans un scénario excitant dont on pense pouvoir se satisfaire, qui ne nous font pas voir le monde mais soi et l'autre comme des objets indépendants qui ne vivent qu'en un film bien ficelé. Au début, tout paraît clair, limpide et rose. À la fin, on se rend compte qu'il n'y a rien, qu'il n'y avait rien car nous sommes toujours aussi vide qu'avant tout cela. Même les illusions de s'être améliorés, d'avoir vécu quelque chose de fort ne tiennent pas à la longue. Au fond, il n'y a toujours rien qui tienne et qui fasse sens, qui fasse conscience de soi, de l'autre et du monde.
 

Bloody Mary

Grand(e) sage
Inscrit
6/6/14
Messages
920
Réactions
88
Je n'avais pas forcément envie d'écrire ce soir, mais le mal de tête qui vrille dans ma tête ne veut pas me laisser tranquille.
C'est seulement ici que je parle de mes pensées, et j'aurais tant à dire.
J'ai été très tôt une enfant confrontée au caractère injuste de la vie et précaire de l'amour. J'ai été contrainte à grandir plus vite que d'autres, sans idéaliser les adultes. Et pourtant, il me semble que j'étais encore si enfantine, si naïve, jusqu'à il y a quelques mois. J'avais tant d'espoirs, tant de certitudes quant à des figures tutélaires de la gauche ou des institutions. Je me sentais constamment trop petite, trop peu expérimentée pour ce que la vie pouvait m'offrir. Je croyais à l'amour sans rapport de domination, sans que cela puisse paraître incongru, comme une évidence. En réalité j'avais une analyse si pauvre, si fragmentée de la réalité. Le cours des choses m'a entraîné sur la pente d'un certain manichéisme où il y avait des bons et des mauvais, où je ne remettais en question que des choses faciles à l'être, comme offertes en pâture à mon intransigeance adolescente. Pourtant, je n'observais les détails les plus proches de moi, sûrement les plus dérangeants. Et effectivement, j'ai vu tout mon monde tomber avec fracas, les rapports de verticalité inversés, l'amour comme en parle Bourdieu pulvérisé, et sans continuer à croire aux mêmes rêves malgré la déception. Le choc fut si violent que toute ma perception du monde et des autres en fut réarrangée, et elle s'aligne désormais peu à peu de la manière qui lui est propre, différemment d'avant. Je vivais dans une réalité confortable, avec des rêves naïfs et entiers, et qui me manquent chaque jour, chaque minute, chaque seconde. Parfois les larmes reviennent sans se montrer quand je m'aperçois dans le reflet d'une vitre ou dans les mots de mes proches, et qu'en face de moi je vois un court instant celle que j'ai été, que j'aurais été, me faire signe. Elle s'est definitivement éloignée, et au début, je ne pouvais me remettre de cette cassure si profonde, de savoir qu'il y aurait à jamais un après, que je devrais réapprendre à vivre.
Tant de choses ont changé, balayant la confiance en les autres, balayant le rapport d'infériorité, dévoilant derrière une fascination pour le mystère des rouages à la fois bien plus complexes et implacables, sans appel.
Je sais qu'en quelques mois j'ai plus appris que certains en dix ans, et c'est difficile de me dire que pourtant ma vie commence tout juste.
Je n'ai plus d'idolâtrie, plus de passion, car je vois derrière les yeux et les mots, et cela m'apparaît terriblement dans des moments comme celui-ci.
Je ne crois plus en rien, et même plus à une rencontre qui me complèterait et me ferait vivre, sans dommages collatéraux. Et pourtant, je me sens étrangement en paix, en imaginant quelqu'un avec qui partager tout cela dans le creux d'une nuit, quelqu'un qui n'existe pas, qui ne me manque pas et dont je n'ai pas besoin. Et je ne me sens pas plus belle, pas plus forte face aux rouages, je ne me sens pas non plus plus faible, atomisée par un système dont j'ai compris l'inhumanité. Cette fois-ci j'ai accepté de ne pas me trouver de nouveau but, de nouvelle direction imaginaire pour l'humanité. Je ne sais pas comment cela évoluera, et si je me réadapterai à la mécanique du tous les jours après cette claque métaphysique. Je ne sais ce que sera ma vie, n'ayant plus de flamme, n'étant pourtant pas triste en l'écrivant, mais dans une forme d'irréalité ou de réalité exacerbée, peut-être. Le sort, le destin, la spiritualité, se connecter au monde, à nous-mêmes, se ranger derrière un dieu, un chanteur, un philosophe, ne sont que des leurres que nous avons mis en place pour nous donner l'impression d'une utilité, une justification à nos maux, un moyen de continuer quitte à faire avec quelques absurdités. Toute cette réflexion sur le but de nos vies n'a été façonnée que pour nous empêcher de penser à la destruction de toute chose et à la vanité infinie de nos existences de poussières. Et peut-être que c'est ainsi, l'humilité finale: que désormais j'accepte la possibilité de disparaître sans que mon souffle ne soit rien de plus qu'une contingence supplémentaire. Que mon cœur peut cesser de battre comme les étoiles cesser de crépiter dans l'univers immense et vide, et sans être triste, sans regrets. Sans avoir la peur frénétique de perdre son accroche à la vie, sans avoir plus peur de quoi que ce soit, matériel ou non.
"Le vent l'emportera".
 
Dernière édition:

Infini

🛡️Thanos
Inscrit
18/1/20
Messages
117
Réactions
107
La Vie c'est le Paradis les Amies Amis, La Vie c'est le Paradis les Amies Amis.... Je vous souhaite au plus profond de ressentir cela, sans délires ni hypocrisie, juste au plus profond de votre âme. C'est si ... grisant.

Le Sommeil Polyphasique : ils avaient donc déjà tout compris ces filous !! Merci pour l'astuce lumineuse Mesdames Messieurs les changeurs de lanternes....
 
Inscrit
1/11/19
Messages
1 093
Réactions
398
Merci infiniment d'avoir continué cette histoire, tu es un génie. Je ne m'en lasse pas. J'étais surprise quand j'ai reçu ton message btw.. je ne m'y attendais pas. Ça fait quand même deux ans ! I love it. And I love you, C.
 

Lune35

Éclaireuse
🏴‍☠️Pirate
🛡️Thanos
Inscrit
27/5/19
Messages
492
Réactions
745
2 fois. Juste 2 fois et je verrai bien. Ça me suffira. Je dois m'en persuader. Je devrai m'armer de courage mais je vais le faire !💪
Parce que certaines occasions ne se présentent pas 10 000 fois ...

Il a fallu que je loupe ces deux jours les plus importants 😣
 

Infini

🛡️Thanos
Inscrit
18/1/20
Messages
117
Réactions
107
Il y a l'ancienne politique, et la Nouvelle Politique. Ils sont tous totalement largués, à côté de la plaque, laissons les un peu mijoter dans leurs incompréhensions/leurs hiérarchisations du monde/leurs procédures, avant de faire éclater tout cela à la lumière du jour le moment venu.

Ils buggeront tous comme un programme déréglé, dès lors on verra l'étendue de leurs discours bidons, formatés, et de leurs limites imposant des souffrances à tous. Ce jour-là, qui est très très proche, et qui a déjà commencé, nous révèlera au grand jour leur lâcheté, leur hypocrisie, leurs bassesses. On se demandera alors comment de tels êtres avaient pu réussir à se poser comme des guides, alors qu'ils sont tout juste bon à être pris par la main, pour leur expliquer un peu les bases de la lumière. Les bases oui, soyons gentil et bienveillant hein.
 
Inscrit
1/11/19
Messages
1 093
Réactions
398
Tu es une très belle personne. Tu as été une bonne amie. Tu ne réponds déjà plus. J'espère que c'est juste de l'ignorance, que rien ne t'es arrivé. Si c'est le cas je suis désolée, je ne peux continuer. Si il y avait un autre moyen, crois-moi je l'aurais employé. Le temps nous a dépassé. I will not forget you. xx
 

Lune35

Éclaireuse
🏴‍☠️Pirate
🛡️Thanos
Inscrit
27/5/19
Messages
492
Réactions
745
Rien n'est prévisible 😢 ...
 
Inscrit
1/11/19
Messages
1 093
Réactions
398
Like a river, always running
I keep losing you
Like a fire, always burning
I'll be here for you
 

Starr ~

Apprenti(e)
Inscrit
16/6/19
Messages
196
Réactions
126
J'ai mal, si mal. Je ne comprends plus rien à la vie. J'y comprends plus rien. Je suis perdue. Quels sont mes buts ? Qu'est-ce qui me rend heureuse ? Qui est-ce que j'apprécie ? Pourquoi c'est si dur de vivre, si dur de se battre, si dur d'aimer ? Je fais n'importe quoi en ce moment. Je devrais continuer à me battre mais je n'y arrive pas. Je passe mon temps à baisser les bras. Je passe mon temps à me poser des questions. Je passe mon temps à pleurer. Encore une fois, pourquoi c'est si dur de vivre ? Puis qu'est-ce que vivre ? Je n'ai pas l'impression de vivre. J'ai juste l'impression de suffoquer. Je me sens si seule en ce moment. Je ressens un vide immense. Et c'est comme si ce vide était en train de m'engloutir. Je vais finir enseveli sous cette solitude... Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Pourtant dans la douleur ils se ressemblent tous comme deux gouttes d'eau.
The hardest thing in this world is to live in it.

Et cela fait maintenant peut-être bien un peu plus d'un mois, que tous les jours je pense à vous appeler. Mais que je ne le fais jamais. Vous me manquez. Je veux être auprès de ma famille. Je veux rentrer à la maison. Je n'en peux plus de tout ça. Je veux juste rentrer. C'est trop dur, je n'y arrive pas. C'est drôle, je ne pensais pas que vous me manquerez autant. J'aimerais juste vous appeler et que vous sachiez que je vous aime. Et j'aimerais juste me sentir aimer. Et la dernière fois que je vous ai appelé, mon cœur saignait, je pleurais à l'intérieur, dans ma tête je vous disais 'je vous aime', mais aucuns mots ne sortaient. Sortiront ils un jour ? Malheureusement je ne pense pas. J'aimerais faire preuve de plus de courage..
 

Cosmos

Vagabond(e)
Inscrit
15/1/20
Messages
26
Réactions
41
Putain que vous me faites pitié et parfois je rigole juste à la vue de vos carcasses vides.
Vous n'avez aucun recul et c'est ça qui me ronge, vous n'avez conscience d'absolument rien.
Pourtant vous vous mettez à parler pour déblatérer sur des souffrances que vous ne comprenez même pas.
Comme si le bon dieu, la vie, le destin ou le sort avait jeté sur vous par pur hasard et amusement les pires trucs qu'il avait sous la main.
Et vous êtes là dans votre petite vie individuelle remplie de rebondissements, coupée du monde et des autres comme si toute la vie de l'univers et des hommes n'était pas totalement cohérente et logique.
Comme si tout ce qui arrivait n'avait pas d'explication en dehors de votre subjectivité, de votre individualité, qui, par ailleurs n'existent même pas.
Comme si vous pouviez expliquer par votre simple vécu et celui de vos parents toute l'histoire du monde qui régit votre vie dans vos retranchements les plus intimes.
Mais non, nous voilà seuls, complètement recroquevillés, collés les uns aux autres, incapables de voir le monde objectivement tel qu'il est.
Incapables de voir la merde du monde, non ! au lieu de ça, la seule que nous voyons c'est celle de notre vie qui n'est qu'un fragment de la globale dans laquelle nous vivons.
Si votre vie est de la merde c'est évidemment de votre faute... A qui peut-on encore faire avaler ça ? Et pourtant toutes ces paroles qui prennent pour acquis cela.
Toujours des réponses individuelles à des problèmes d'ordre global.
Là où vous ressentez du vide, c'est la partie équivalente de l'histoire du monde qui vous manque.
Imaginez bien alors tout le travail à faire.
Des carcasses vides, des squelettes ambulants qui ne connaissent que souffrance et mort, mais qui ne retrouvent espoir que dans des moments de fausses joies.
Quelle triste vie celle de l'inconscience et de l'ignorance...

Et je ne devrais pas ressentir ce mépris pour des gens qui ne sont même pas tel qu'ils devraient être réellement, qui n'ont aucune parcelle d'eux-mêmes connectée au cosmos, qui n'ont jamais vécu la vraie caresse, la vraie tendresse, la vraie jouissance. Je devrais diriger ma colère vers tout le système... Pas les gens qui y sont enfermés tout entier. Quand tout cela se terminera-t-il ?
 
Dernière édition:

Infini

🛡️Thanos
Inscrit
18/1/20
Messages
117
Réactions
107
@Cosmos omg omg omg omg (kikoo réac lol JPP 😂)


.....


marre de vos pubs, marre des réactions stéréotypées, marre du gouvernement, marre de la pseudo peur, marre du pseudo amour qu’on nous vend, putain putain putain la liste est trop longue

Maaaaaarrrrrrrre
 

Cosmos

Vagabond(e)
Inscrit
15/1/20
Messages
26
Réactions
41
marre de vos pubs, marre des réactions stéréotypées, marre du gouvernement, marre de la pseudo peur, marre du pseudo amour qu’on nous vend, putain putain putain la liste est trop longue

Maaaaaarrrrrrrre
Aaaaaaaah de la bonne colère ! 🤬
 

Infini

🛡️Thanos
Inscrit
18/1/20
Messages
117
Réactions
107
Bah ouais bah ouais bah ouais jveux briser mes chaînes, dégueuler sur vos haines, cités HLM stigmatisées, beaux quartiers HENRI IV starifiés, pff pff ça fait tellement pité pff pff ....


A quand l'espoir ? A quand l'espoir hein ?
 

Sujets sponsorisés - Pub

Activité récente 🌱

Haut