Quoi de neuf ?

🚀TOP! Babillard général de l'oasis

Inscrit
24/3/19
Messages
114
Réactions
61
« Je vais prendre rendez-vous chez le psychiatre. C’est pas normal que tu sois comme ça à ton âge. Nonchalante, que tu ne fasse rien au lycée. Il doit y avoir quelque-chose. »
Je me suis révolté.

Attends t’es sérieuse là ? Tu peux toujours rêver. Je ne lui parlerais pas.
Je me suis déjà fait avoir en allant chez la psy l’an dernier. Il est hors de question que je me confie de nouveau à quelqu’un en qui je n’ai pas confiance.
En plus t’es censée le savoir non, que j’ai des passes dépressives ? Je pense que tu te rappelle des flics qui sont venus il y a un an parce que j’avais voulu me suicider.
Apres t’es loin d’avoir tout vu, mais ça me regarde, plus envie d‘inquieter personne après avoir été une grosse conne
Je n’ai pas besoin de parler. J’ai pas envie de déballer ce qui est un important fardeau pour moi. Je n’ai rien à lui dire.
Je sais que je suis en train de rater ma vie. Je regrette figure toi. Mais je ne peux pas revenir en arrière. C’est con. Pour autant je n’irais pas chez ce putain de psychiatre.
 
Dernière édition:
Inscrit
24/3/19
Messages
114
Réactions
61
Et voilà ! J’ai encore désobéi. La sale gamine a encore désobéi. Et je regrette. C’est toujours comme ça. Sauf que maintenant j’ai peur et j’ai encore plus envie de crever. De toute façon je ne serais plus un problème une fois morte et je suis en train de foutre ma vie en l’air.
Je sais que je risque de rendre des personnes malheureuses, je sais qu’il voudra me suivre.
Mais moi je veux crever.

Je sais même pas si je vais être capable de dormir. Je suis effrayée.
 

🦄🌈࿐༆Uห¡cσяห༆࿐🌈🦄

🦄 Licorne magique 🦄
🛡️Thanos
⭐Top Contrib⭐
Inscrit
24/1/19
Messages
1 584
Réactions
472
Avant hier soir, tout d'un coup, j'ai eu peur pour toi. Et aujourd'hui, j'ai reçu une notification "photothèque partagée". C'était ta photothèque. Je suis tombée sur une photo de tes bras pleins de sang. J'ai pleuré, j'ai eu envie de vomir et j'y ai repensé toute la journée. J'avais raison, tu va mal. Et pourquoi tu me partage ça ? Tu veux me faire passer un message ? Je ne sais pas quoi faire. Je sais que tu ne voudra plus jamais me parler mais malgré tout ce qu'il s'est passé j'ai toujours eu envie de t'aider... Je ne veux pas dormir, parce que je sais que je vais faire des cauchemars. Je ne comprends pas quel est mon problème. D'habitude les cauchemars sont courant quand on a vécu un traumatisme. Mais là j'en ai pas vécu. Le traumatisme se serait le deuil, mais je l'ai évité et je continue d'essayer de l'éviter en essayant de te sauver la vie par tous les moyens. Alors je ne comprends pas... J'ai juste peur, peur de mes rêves et peur pour toi...
 

Nuvole Bianche

River
🛡️Thanos
Inscrit
1/11/19
Messages
1 819
Réactions
626
Et voilà ! J’ai encore désobéi. La sale gamine a encore désobéi. Et je regrette. C’est toujours comme ça. Sauf que maintenant j’ai peur et j’ai encore plus envie de crever. De toute façon je ne serais plus un problème une fois morte et je suis en train de foutre ma vie en l’air.
Je sais que je risque de rendre des personnes malheureuses, je sais qu’il voudra me suivre.
Mais moi je veux crever.

Je sais même pas si je vais être capable de dormir. Je suis effrayée.
N'oublie pas, le suicide ne tue pas qu'une personne. Il tue également ceux qui te sont proches.
C'est juste une mauvaise passe, pas une mauvaise vie. Si tu as besoin de parler n’hésite pas à venir me voir.
 
Inscrit
24/3/19
Messages
114
Réactions
61
N'oublie pas, le suicide ne tue pas qu'une personne. Il tue également ceux qui te sont proches.
C'est juste une mauvaise passe, pas une mauvaise vie. Si tu as besoin de parler n’hésite pas à venir me voir.
Je suis au courant. Si je suis encore là, c’est pas que par lâcheté. Mais aussi parce que j’ai pas envie de leur faire plus de mal. Et c’est sympa mais j’ai pas envie de parler, merci quand meme.
 

Rapunzel

Grand(e) sage
Inscrit
5/4/19
Messages
721
Réactions
636
Waaaaa j'étais une folle
 
Dernière édition:

Kolubez

Apprenti(e)
Inscrit
14/5/20
Messages
138
Réactions
23
Parfois tu me manques tellement. Tout serai beaucoup plus simple si tu était encore là. Et si tu savais comme je m'en veux. Je m'en veux ne plus savoir pleurer pour toi. Je m'en veux de ne presque pas avoir pleurer pour toi. D'où tu es, tu t'es peut-être dit que c'était parce que j'étais forte. Mais la vérité, c'est que je ne comprenais pas vraiment que je n'allait plus jamais te revoir. Plus jamais pouvoir te faire un calin quand j'en avais envie. Et maintenant que je comprends tout ça, il est déjà trop tard : ça fait déjà 4 ans et demi. 4 ans et demi que je ne t'ai pas vu. 4 ans et demi qui vont se rallongé éternellement. Je m'en veux, quand j'entends Zoé pleurer dans son lit, et que moi j'en suis incapable. J'ai l'impression que je n'ai pas de coeur.
Je m'en veux aussi d'avoir eu peur de toi, tes 2 derniers jours. Les 2 derniers jours où j'aurais pu profiter de toi. Même si tu délirais, j'aurais pu te prendre dans mes bras. Mais je ne l'ai pas fait. Je ne t'ai même pas dit bonjour, ni bonne nuit. Je pensais que j'avais encore du temps avant de te perdre. Je pensais même que j'vais encore plusieurs années. De nombreuses années. Que tu allais guérir. Mais non. En 2 jours s'était finit. Finit. A jamais.
Je m'en veux tellement, et je te demande de me pardonner.
 
M

Membre supprimé 136518

Invité(e)
Cette histoire me hante juste, je pense qu'à ca, à rien d'autre. Je n'ai plus de place dans ma tête, je n'arrive plus à réfelchir, je n'arrive plus à rien, la semaine dernière, coma éthilique, je me souviens même plus de quand je suis tombée, je ne me souviens de rien à part de lui, à part de ce qu'il m'a fait.
Je sais que quand j'écris ici certaines personnes me lisent, si vous êtes sensibles ne lisez pas ce qu'il y a jutse en dessous, c'est horrible mais j'ai besoin de faire un point.
J'étais en cinquième, j'avais 12 ans, j'étais dans cet espèce de local, il m'a plaqué contre le mur, je ne pouvais plus bouger, j'avais peur, j'étais tétanisée, et j'avais envie de vomir quand je sentais ses mains partout sur mon corps, j'avais envie de partir, de crier, mais ce truc dans ma gorge m'empêchait de dire un mot, j'étais plus capable de bouger ni de parler, j'avais trop peur. Il m'embrassait partout, je sentais mes larmes couler, en silence, pendant quil retirait mes vêtements, un sourire de fils de pute aux lèvres. Je jure qu'aujourd'hui je pourrais le buter. Après, il m'a complètement déshabillée, il continuait de mttre ses mains partout sur mon corps, j'avais la gerbe, je tournais, je ne pouvais toujours pas bouger. Il m'a poussé un grand coup par terre, en m'ordonnant de me mettre à genoux, et en me traitant de chienne. Il m'a craché dessus et il m'a obligée à le sucer, mais je voulais pas, alors il m'a bouché le nez et il m'a baisé la bouche, je voulais vomir, j'avais des hauts le coeur, je pleurais, toujours en silence, et lui, il souriat, en me sortant des trucs genre "t'aime ça salope", et je disais rien, je pleurais, je pouvais pas me défendre ni parler tellement j'avais peur. Après il m'a pris dans tous les sens, et avoir des rapports sans être exitée c'est une ptn de souffrance, je souffrais, il me déchirait juste, je ne pouvais pas parler, je regardais en face de moi, j'avais toujours cette boule au ventre, je ne pouvais pas dire un mot, j'avais le regard vide et je le laissais faire, il rigolait, il m'insultait, il me tirait les cheveux, mais pas comme dans un jeu de rôle, pour de vrai, il me frappait, me poussait, et je saignais de partout, il rigolait, et une fois qu'il avait fini, il m'a poussé par terre, m'a mis un coup de pied et m'a craché dessus, j'étais en pleurs, mais toujours sans rien dire. Il s'est rhabillé, et il est sorti,après m'avoir dit "tu avais pas dit non sal chienne, et si tu parle non seulement je te le ferais regretter et en plus tout tes petits amis seront au courant que tu es une grosse coquine". Et il m'a laissé là, couchée sur le sol, en pleur, avec du sang partout, avec un mal de chien à l'entrejambe. Je me suis relevée, je me suis regardée dans le miroir, et je me suis nétoyée, je me suis rhabillée, je boitais, mais je devais retrouver mes parents, et j'ai dit que j'étais tombée. Malheureusement quand j'ai retrouvé mes parents, j'ai pas pu réister et j'ai vomi, plusieurs fois dans la journée, et j'étais en pleurs incapable de parler, je pleurais, dans les bras de mes frères, de ma mère, il ne comprenaient pas. Et je regrette de ne pas avoir parlé totu de suite.
Désolée d'avoir du infliger cette lecture à ceux qui ont lu, mais j'avaus juste besoin de retracer, de faire le point pour de bon avant de psaser à autre chose.
 

Louloutt’

Initié(e)
🛡️Thanos
Inscrit
21/6/16
Messages
431
Réactions
48
Je n'ai pas pour habitude de poster sur le babillard. Mais j'ai un message, pour toi déjà, puis pour vous tous, ceux qui me liront, même ceux qui ne me connaissent pas.


A toi. Quand on était ensemble, t'avais peur que je t'oublie. Quand je t'ai quitté, pareil.
Sache que ça fait plus d'un an que j'ai mit fin au massacre qu'était notre relation, et que je ne t'ai toujours pas oublié. Non, ne te réjouis pas. Je ne t'ai pas oublié parce que tu hantes mes journées et mes nuits, tu continues de me bouffer de l'intérieur, de me rendre plus fragile, plus craintive.
Je t'ai dit plusieurs fois qu'un jour peut-être je te pardonnerais, mais que nous ne serons pas amis pour autant. Aujourd'hui j'en ai la certitude, je ne pourrais jamais te pardonner. Je t'ai donné ma confiance et mon cœur, je te les ai confiés, même pas aveuglément, mais parce que je croyais vraiment fort en notre histoire. J'avais tellement de projets qui naissaient dans ma tête au fil des mois, tu le sais en plus. J'étais sincèrement heureuse, comblée de bonheur par cette relation fusionnelle que l'on entretenait.

Puis t'es devenu violent, agressif.

Je n'ai pas été capable de te mettre des barrières, je t'ai laissé me consumer jusqu'au bout. Et tu le savais. Tu le savais mais tu continuais à me détruire. C'est ça qui m'a le plus blessée. Comment tu pouvais continuer de me déchirer alors que je te hurlais que je souffrais de tes agissement ?
Je suis changée aujourd'hui. A cause de toi. Et je ne pourrais jamais redevenir celle que j'étais avant.
Beaucoup de monde y compris toi ne trouveront pas ça forcément négatif, pensant que l'évolution est bonne à prendre. Mais aujourd'hui, je suis incapable de confier mon cœur à quelqu'un, incapable de m'engager, incapable de penser projets. J'ai même du mal à m'attacher aux autres, de peur de retomber sur un enfoiré comme toi.
Je me demande comment tu peux dormir sur tes deux oreilles, comment t'as pu continuer ta vie comme si de rien n'était en semant la douleur et le désespoir dans mon cœur. Je ne suis qu'une personne parmi tant d'autres, parmi une nuée d'hommes et de femmes que tu as croisé sur ton chemin, mais est-ce que j'ai vraiment mérité tout ça ?

Je te souhaite de tomber un jour sur une personne qui t'atteindra comme tu m'as atteinte et bousillée, et que tu viennes me dire que t'as compris, que tu regrettes.
Tu sais, tu ne peux pas faire des autres ce que tu veux comme des poupées de chiffon, elles te le rendront.


A vous tous,
Si vous vous trouvez dans une relation dans laquelle vous n'êtes pas à l'aise, dans laquelle vous ne vous sentez pas respecté, dans laquelle vous vous sentez mal, humilié, fuyez.
Il y a des tonnes de personnes sur terre qui pourraient vous rendre heureux et heureuses. Alors ne perdez pas votre temps avec ce genre de personnes dont je viens de parler. Même si vous l'aimez. Quand les sentiments seront partis, la souffrance restera, et il en sera encore plus difficile de s'en dégager.
Ne faites pas la même erreur que moi.
 

Rapunzel

Grand(e) sage
Inscrit
5/4/19
Messages
721
Réactions
636
Je sais que quand tu vas dans le fond du jardin, c'est pour fumer.
Fumer et boire.
Tu sais, ça me fait rien, tu sors la nuit pour écouter ta musique, oklm, moi aussi je ferais ça.
Mais, je sais que ce n'est pas que pour faire ça.

Je sais pas qui était cette personne au bout du fil, avec qui tu rigolais, mais fais gaffe.
Tu rigolais parce que tu avais bu et non pas parce que cette personne était drôle.
Tu étais là, à crier au téléphone, à 2h du mat'...

Je sais que, quand tu es montée nous voir, à minuit, t'as allumé la lumière de ta chambre pour nous faire croire que t'y étais. Et puis, t'as descendu les escaliers doucement. Mais bon...j't'ai vue te diriger vers les escaliers.
Mais...l'alcool te faisait hurler de rire. Et je savais que t'étais dehors.
C'est pas parce que tu vois que j'ai éteint ma lumière que je suis forcément en train de dormir. J'm'endors jamais vraiment tout de suite. Ou si je m'endors tout de suite, ma lumière reste allumée.

Enfin bref, j'ai putain de ressenti que ça allait recommencer quand tu parlais à cette personne au téléphone. Que tu criais, pardon.

J'ai essayé de chercher la lumière de ta cigarette, mais bon, il était fort possible que le paquet était déjà fini.
J'ai cherché la lumière de ton casque, j'ai pas trouvé. Alors tu étais loin, et...ça veut dire que tu parlais encore plus fort que ce que j'imaginais.
J'voulais écouter ce que tu disais, j'nous sentais en danger. Toi, et nous tous qui dormions là.
Mais...la porte de M. était ouverte et ce n'était pas elle qui ronflait, c'étaient les chiennes. Alors, j'ai préféré rentrer dans ma chambre.
J'ai fini par entendre ce 'bye', et je n'ai plus rien entendu d'autre.
Cette nuit, je ne t'ai pas entendue monter.

Ce matin, en me réveillant, je savais que tu dormais encore. J'ai entendu ma soeur venir te voir.

Je suis descendue et n'avait pas remarqué la bouteille ouverte à moitié vide tout de suite. C'est M. qui me l'a montrée. Ok, tu as bu une demi bouteille à toi toute seule. Mais comme dit M., qui dit que tu n'en as pas pris avant ? C'est vrai, il y a un stock presque illimité à ta portée.

Et, je sais tout à fait que tu es capable de ça. Triste à dire...
Et puis j'trouve que c'est degueulasse de laisser un plat de choux de Bruxelles trainer sur la table.

Ça m'attriste de te voir porter ce vieux pyjama troué d'il y a 20 ans TOUS les jours. Et de te montrer en public avec, en plus.
Et, nous pensons très clairement que tu nous mens à propos de cette maladie.
T'as repris du poids en plus....j'suis désolée mais ça se voit....
Tu dépends encore de ta mère à ton âge. Tu n'as plus un sou, et quand tu en as, tu vas les dépenser en sac à main. Sac à main qui ne te sert pas au final vu que tu restes tout le temps en pyjama. Et pour la bouffe, tu vas te servir ici.

Je t'ai vue descendre il y a une heure avec un tête horrible. Des petits yeux, le teint pâle. Trèès pâle. Et des pas pas droits. L'alcool. J'ai compris que tu ne t'étais pas enfilé que cette bouteille posée sur la table.

Nous savons très bien que ton passé t'as sûrement traumatisée. Enfin, une mère pas forcément tactile(mais aimante quand même), un père presque inexistant. Du harcèlement causé par le métier de ta famille. Tes deux soeurs qui n'aimaient pas forcément jouer avec toi au vu de ton comportement agressif. La mort de ton petit ami qui semblait être l'homme qu'il te fallait. Tes nombreux mariages. Tes tentatives de suicide. Ton obésité. Le harcèlement vécu par la famille d'un de tes nombreux exs. Le harcèlement, encore. La violence conjugale.
Enfin...j'me suis focalisée que sur le négatif.
Je sais que le passé est une grande partie de tes troubles. Mais...encore et toujours, si tout ça s'est passé, c'est que...sûrement...que tu es malade.

Je t'aime, c'est sûr. C'est encore toi hier qui m'a donné des sujets de rédaction pour un devoir à rendre. C'est avec toi que j'passais mes journées au cinéma.
C'est avec toi que j'faisais mon shopping.
C'est avec toi, pendant les vacances, avec qui je parlais le soir de la famille.
C'est avec toi que je dansais dans la chambre, en sautant sur le lit.

Mais...pendant tous ces moments tu es restée la même personne. J'ai bien peur que tu ne le restes...cette personne qui vole des gâteaux. Qui s'enfile des gâteaux complets la nuit sans en partager à quelqu'un...
T'es encore cet objet sexuel pour les hommes.
Encore celle qui a un comportement agressif...
Cette personne qui promet à quelqu'un qu'elle lui dira tout et qui au final, lui cache un avortement dont d'autres personnes connaissaient l'existence.
Tu restes cette personne que je ne veux pas devenir

Juste...j'suis triste pour toi. Tu gâches ta vie...je sais pas comment changer ça....
 
Auteur du sujet Threads similaires Forum Réponses Date
Babbie ✒️ Plume ardente Bab’s Babillard Babillard & journaux persos ✍️ 2
A 🔥Jeu Le babillard anonyme Humour & mini-jeux 🎲 1040
Rdk36 Babillard des poèmes Fictions, récits, poèmes & écrits ✏️ 2
P 🚌Lycée Mes notes pour aller en 2ed général ! École, orientation & soutien🎒 6
J Question anesthésie générale Santé, psychologie & addictologie ⚕️ 3
Chaton d'amour Affectation Lycée Général École, orientation & soutien🎒 3
PiXelSound Ras le bol général.... Problèmes inclassables 🏜️ 15
Olivier07 SECONDE GÉNÉRALE -> PREMIÈRE PRO École, orientation & soutien🎒 3
Olivier07 CAP après bac général École, orientation & soutien🎒 6
Olivier07 BTS avec bac général École, orientation & soutien🎒 3
J Seconde generale École, orientation & soutien🎒 2
Anaïs29 🎒Collège Bac général aprés un bac pro ? École, orientation & soutien🎒 3
E Je peux passer en seconde générale ?? École, orientation & soutien🎒 12
LeGarsDeM Passer d'une seconde générale à une première pro École, orientation & soutien🎒 2
J Anxiété généralisée Santé, psychologie & addictologie ⚕️ 6
rose.crystal La tombe du général de Gaulle vandalisée Actualité, débats & coups de gueule 💬 45
C 🎒Collège Bac Pro ou Général ? École, orientation & soutien🎒 51
Nomd'utilisateur Heroes & Generals Gaming & Esport 🎮 0
timotwo Avis sur la science en général Sciences, spiritualité & ésotérisme 👽 70
Ben-chan 🎒Collège Concours général École, orientation & soutien🎒 7
Andry Grosse chute de moyenne générale... 2nd, vais je aller en S École, orientation & soutien🎒 5
misskelie société générale Problèmes inclassables 🏜️ 3
Erwine Parlons de moi en général. Présentations 👋 9
U Probleme géneral Rapports sociaux & sentiments 💞 3
L Ma moyenne générale catastrophique École, orientation & soutien🎒 16
A Après la 3e ? Generale ou Pro ou CAP ?? École, orientation & soutien🎒 2
L Moyenne générale Santé, psychologie & addictologie ⚕️ 3
A je voudrais avoir 17 de moyenne générale en 5° École, orientation & soutien🎒 35
L 2nde générale : exercice sur une fonction. École, orientation & soutien🎒 4
H De lycée Pro à lycée Général ? École, orientation & soutien🎒 2
GothSweetDream Mon amitié en général Rapports sociaux & sentiments 💞 10
Makarov Faire une général sans accord de conseil de classe École, orientation & soutien🎒 24
M Comment remonter ma moyenne général ? École, orientation & soutien🎒 12
Y 3eme generale École, orientation & soutien🎒 5
R Probleme de connection LAN ds C&C generals zero hour project Gaming & Esport 🎮 0
C problème d'orientation, seconde générale École, orientation & soutien🎒 2
A Du cap au bac général École, orientation & soutien🎒 1
Faustiiine❤ Remonter de 14,5 à 15 de moyenne générale Problèmes inclassables 🏜️ 1
O Besoin général de parler? Problèmes inclassables 🏜️ 29
D bac général --> bac pro École, orientation & soutien🎒 4
Kawasaki Passer de pro à générale École, orientation & soutien🎒 26
A 📰 Actualité Société Générale et CIC ferment les compte d'une ONG Actualité, débats & coups de gueule 💬 1
LastNite Points des épreuves anticipées (Bac général) École, orientation & soutien🎒 4
J Comment annoncer qu'on ne désire pas aller en général ? École, orientation & soutien🎒 8
Nunca Pour un bien-être général ! (sport, végétarisme, sommeil...) Santé, psychologie & addictologie ⚕️ 2
M rentrée en seconde générale École, orientation & soutien🎒 6
Mini Moni [URGENT] MOBILISATION GÉNÉRALE ! Problèmes inclassables 🏜️ 31
Musume 2nd générale vers BAC Pro École, orientation & soutien🎒 1
Chopper Soucis USB/Général. Informatique, périphériques & internet 🌍 4
C Quand on est jeune on est "débile"! Arrêtez de généralisé!! Problèmes inclassables 🏜️ 5
Threads similaires


















































Sujets sponsorisés ⭐

Activité récente 🌱

Haut