Juste un besoin de parler

Maria Kurena√Į

Vagabond(e)
Inscrit
31/7/18
Messages
37
Réactions
10
Bonjour,
je ne publie pas forcément cela pour recevoir des encouragements ou des messages de pitié. J'aimerai juste parler un peu en espérant m'éclaircir les idées et peut-être d'avoir également l'avis des autres sur mes problèmes.
Je tiens d'ailleurs √† m'excuser pour la longueur d√©mesur√© de ce texte ūüėÖ
Ma vie, comme celle sans doute de beaucoup d'autre, n'a pas été facile et tranquille. Encore maintenant, mon quotidien n'est pas calme et sans histoire . Entre problèmes de familles , problèmes avec les autres... Cela devient compliqué de tout énumérer. Mais j'ai envie de raconter en entier, pour la première fois , mon histoire en essayant d'être la plus honnête possible, chose qui n'est pas toujours facile.
Donc voilà . J'ai dix-sept ans, et cet été j'en aurai dix-huit. Toute petite, j' étais encore un bambin, je vivais avec mes deux parents ainsi que mes grands-parents maternelles. Ma mère travaillait en tant qu'éducatrice dans un centre pour personne ayant un handicape . Avant cela, elle travaillait, toujours en tant qu'éducatrice, avec des adolescents ou avec des enfants devant être placé dans une famille. En bref, elle a beaucoup travaillé avec des enfants et des adolescents, surtout à problème.
Mon père lui, il ne travaillait pas. On peut dire qu'il était père au foyer . Mais ce n'est qu'une jolie phrase pour embellir la vérité. Mon père était juste un personne fainéante qui n'avait pas la motivation de travailler . Mais puisque que ma mère , elle travaillait, c'était lui qui me gardait. Oui, j'ai oublié de préciser : mes grands -parents ne sont resté qu'au tout début. Avant que je n'ai deux ans , ils étaient repartit vivre chez eux, non loin de la maison.
Mon p√®re, quand nous √©tions que tout les deux, ne faisait rien pour moi. Quand je le d√©rangeais alors qu'il jouait √† un quelconque jeu en ligne , il me giflait, me criait dessus ou (sans doute puisqu'il le faisait bien avec mon fr√®re ) me secouait, m√™me si je ne suis pas s√Ľr et certaine de cette derni√®re chose. Aussi, puisque je ne pouvais pas le d√©ranger, √† l'√Ęge de deux ans, je devais me d√©brouiller seule. Par exemple je montais en haut des armoires afin d'aller chercher les c√©r√©ales ( armoires accroch√© au plafond , donc, √† deux bon m√®tre du sol, merci les chaises ! ). D√©j√† toute petite, j'√©tais, bien malgr√© moi, tr√®s d√©brouillarde et ind√©pendante.
En décembre 2008, je n'avais alors six ans que depuis trois ou quatre mois, ma mère donne naissance à mon petit frère . Je ne vais pas dire que la suite des choses a dégénéré à cause de lui, il n'en est pas responsable , mais c'est à partir de sa naissance que tout commença à aller vraiment mal.
La période qui suivit est assez floue. Mais une chose dont je me souviens est que ma mère travaillait toujours et que mon père continuait de rester à la maison. Je me souviens également que, contrairement à moi, mon frère était loin d'être débrouillard et indépendant . Non, il était tout le contraire, l'exacte opposé. Je le déteste pour ça d'ailleures. Aujourd'hui , à onze ans, il ne sait toujours pas faire un tas de trucs simple...
Mon souvenir le plus marquant de cette p√©riode fut le moment o√Ļ, parce que mon fr√®re avait dessiner sur un mur blanc (sans doute a-t-il confondu le mur avec une feuille , il n'avait que trois ans aussi), mon p√®re le souleva du sol en le tenant par ses deux bras et le secoua en lui hurlant d' arr√™ter de pleurer. Apr√®s l'avoir secouer quelques secondes , il le lan√ßa dans un petit fauteuil en tissus dont les accoudoirs √©taient en bois . Choquant, n'est-ce pas ? Cela va sans doute vous √©tonner, mais √† ce moment l√†, et je n'√©tais √Ęg√©e que de neuf ans, je pensais que tout les p√®re √©taient ainsi : violent. J'√©tais persuad√©e qu'un p√®re qui frappait ses enfants √©tait une chose normal. Et chose qui va vous choquer encore plus, c'est que ma m√®re n'a jamais √©t√© au courant de ses actes de violence envers nous. Si, je me trompe. Elle n'a √©t√© au courant que de deux actes : celui o√Ļ mon p√®re a secou√© mon fr√®re, et un autre dont je parlerai un peu plus loin.
Peu de temps apr√®s tout cela, mes parents d√©cid√®rent de se s√©parer. Ce n'est que plus tard que j'ai appris que cela faisait plusieurs ann√©es qu'ils ne s'entendaient plus. Mais soit. J'√©tais en quatri√®me primaire et √Ęg√©e de neuf ans. Apprendre que mes parents ne vivraient plus ensemble √©tait un v√©ritable choc . Et surtout, j'aimais aussi fort ma m√®re que mon p√®re. Oui, mon p√®re n'√©tait pas si m√©chant que cela. Quand il √©tait de bonne humeur, il jouait avec moi ( parfois seulement avec mon fr√®re) et nous emmenait faire un tas d' activit√©s . D'o√Ļ sort tout cet argent ? Mais oui, pour faire autant de choses, il faut de l'argent ! Pour gagner de l'argent, mon p√®re fraudait. Il √©tait un as des ordinateurs , un habile menteur et un ma√ģtre de la manipulation. Je l'ai appris √† mes d√©pends bien plus tard ! Mais revenons-en √† ce choc de mes neuf ans.
Je disais donc, à neuf ans, ce genre d’événement , ça perturbe. J'ai fais un décrochage scolaire.
A l'école, j'ai toujours eut des problèmes : le harcèlement. Entre lui et moi, c'est une longue histoire ... Heureusement, j'avais beaucoup de chance et je pouvais compter sur ma meilleure amie pour me sauver. Actuellement, nous somme à seize ans d'amitié !
Ma descente en enfers commence après mon dixième anniversaire . Anniversaire qui se passe peu de temps après la séparation de mes parents. Deux ou trois mois peut-être. Tout les week-end , je voyais mon père. C'est même à ce moment là qu'il m'a fait regarder des films d'horreurs comme la saga des " Freddy" (dites ce que vous voulez , mais quand on est une gamine et qu'on regarde un film avec un type qui tue des enfants, c'est traumatisant !). Bon, à cause de ça, je suis incapable de regarder un film d' horreur...
Ma m√®re, de son c√īt√©, avait rencontr√© mon beau p√®re . Il a fallut deux mois avant que je ne le vois pour la premi√®re fois. Le reste du temps, j'√©tais chez mes grands-parents (maternelles) avec mon fr√®re. Durant cette p√©riode, ma m√®re n'est pas souvent venue nous voir et, pour √™tre honn√™te, je n'ai plus aucun souvenir de ce moment. Mais le jour o√Ļ je rencontre enfin celui qui allait devenir mon beau-p√®re , c'est malheureusement la v√©rit√©, je ne l'ai pas sentis. Je ne sais pas comment le dire autrement , mais je ne l'aimais pas. Pourquoi ? Pendant tout un temps, j'ai crus que c'√©tait parce qu'il prenait "la place" de mon p√®re au pr√®s de ma m√®re. Il n'a pas fallut longtemps pour que je comprenne ce qui m'avait d√©plus chez ce type.
Nous sommes √† la fin de l'√©t√©, j'ai f√™t√© mon anniversaire avec mon p√®re, sa nouvelle copine et ses deux enfants , une fille et un gar√ßon (leur histoire est triste aussi. Leur p√®re est mort et seule la grande soeur l'a vraiment connu. Mais malgr√© leur triste histoire, je les d√©testais. Ils me frappaient et me piquaient mes affaires ). Un jour, ce fameux jour qui a sign√© ma descente en enfers, mon p√®re avait √©riger des r√®gles dans la maison . Je n'avais que dix ans et jusque l√†, j'avais v√©cu assez librement (ce qui voulait dire √† cet √Ęge l√† que je me r√©veillais √† n'importe quel heure et que je mangeais quand j'avais faim. Mais ma " libert√© " s'arr√™tait l√†). Quand mon p√®re a r√©cit√© ses r√®gles, je lui ai dit d'aller se faire voir. Je re√ßu deux gifles sur les joues et les oreilles. J'ai appel√© ma m√®re et le lendemain, elle √©tait devant la maison de mon p√®re . La police √©tait l√† aussi, car mon p√®re ne voulait pas remettre mon fr√®re. Je ne l'ai vu qu'une seule fois ensuite. Je ne l'ai plus jamais revu. Dans mes souvenirs, je ne voulais plus le voir. Il a juste accept√© ma d√©cision sans se battre et a d√©clar√© qu'il ne prendrait plus que mon fr√®re. Ma m√®re a refus√©, lui expliquant que c'√©tait soit nous deux qu'il prenait, ou aucun. Il a pr√©f√©r√© ne prendre aucun de nous deux. Je ne l'ai plus jamais vu.
A dix ans, quand notre père ne vient plus nous voir, ça nous déchire quelque chose dans la poitrine. C'est douloureux, c'est insoutenable. Et le pire, c'est qu'il y a encore peu, je ne comprenait pas pourquoi.
Ma dernière année en primaire a donc été très difficile pour moi. Je devais gérer le départ de mon père, le harcèlement (cette fois, en plus des élèves, celui de mon prof principal) et je découvrais les joies de l'alcoolisme. Mais si, vous vous souvenez de mon beau-père ? J'ai compris pourquoi je ne le sentais pas : c'est un alcoolique . Et un alcoolique de catégorie Master ! Il pouvait boire une bouteille de whisky en un soir ! Ce qu'il a fait pendant plusieurs années (enfin, une semaine sur deux il buvait chaque soir du whisky ). Je ne dormais pas beaucoup le soir à cause de ses crises de nerfs, je devais gérer le harcèlement à l'école secondaire (je n'étais pas dans la même école que ma meilleure amie et j'étais dans une école privée ... Super !), et je souffrais beaucoup. Ma mère refusait que j' appelle la police quand elle se disputait (oui, c'était souvent violent. Il n'y avait pas de coup, mais souvent des choses cassés comme la télévision ou la porte). Elle savait très bien qu'à appeler la police trop souvent créeraient des problèmes comme une enquête des services sociaux. Oui, la plus grande peur de ma mère est qu'on la sépare de mon frère et moi. Donc, puisque je ne pouvais pas appeler la police, je subissais en silence les disputes . Et à l'école, face au harcèlement, je serrais les dents et chaque soir en rentrant, je pleurais. Rajouter à tout cela que j'entrais dans l'adolescence et que, du coup, toutes mes émotions étaient (et sont toujours) ingérable.
En troisi√®me secondaire, alors √Ęg√©e de quatorze ans, j'ai compl√®tement d√©croch√©. Je voulais para√ģtre cool , donc j'ai privil√©gi√© ma r√©putation √† mes notes. J'ai donc naturellement rat√©. J'ai profit√© de la situation afin de changer d'√©cole (ma m√®re voulait que je fasse des √©tudes dans "une √©cole prestigieuse". Du coup, c'est rat√©). Je me suis inscrite dans la m√™me √©cole que ma meilleure amie, avec qui j'√©tais rest√©e en contacte . Je recommen√ßais donc ma troisi√®me. J'avais quinze ans.
En entrant dans cette √©cole, j'avais pris une r√©solution : ne pas para√ģtre faible, avoir l'air d'√™tre s√Ľr de sois, avoir confiance en moi. Cela a √©t√© un v√©ritable travail sur moi-m√™me. J'√©tais jusque l√† une personne effac√©e, timide et qui a peur de ce qu'on pense d'elle. Afin de m'aider, j'ai donc pris une attitude hautaine, la pire de mes id√©es je pense... Je me suis tr√®s vite fait une r√©putation : une peste de premi√®re. Ma classe de troisi√®me me d√©testait et je la d√©testais aussi. Point positif, je n'√©tais plus harcel√©e, mais juste √©cart√©e par ceux de ma classe. Gr√Ęce √† cette attitude hautaine que j'affichais souvent, j'ai pris confiance en moi. Mais attention, selon eux, j'√©tais peut-√™tre une garce, mais contrairement √† eux, je ne jugeais jamais au premier regard. J'ai trop subit que pour faire cela. Et cela ma malheureusement co√Ľt√© beaucoup...
Quand je suis rentr√©e en troisi√®me, naturellement, ma meilleure amie (que je surnommerai BBF) m'a pr√©sent√©e ses amis. Il y avait JM, JC, NG. D√®s le premier regard, je n'ai pas sentie JC. Mais je me suis raisonn√©e en me disant que ce n'√©tait pas juste de juger au premier regard. J'aurai d√Ľ √©couter mon instinct ! Mais nous en parlerons plus tard.
Quand je suis arrivée en quatrième, j'avais alors seize ans, j'ai changé d'option pour prendre Sciences Appliquées. De ce fait, de la classe A, je suis passée à la classe D, avec les sport. Je n'ai rien contre cette option, mais ils sont un peu trop bruyant et excités pour moi qui suis plus calme. Après mes trois années en école privée, ma quatrième a été la pire de toute ma vie. Toute l'année, j'ai été harcelée par presque toute la classe, souvent même en plein cours, devant les profs ! Mais personne ne voyait rien.
Dans la classe des 4D, il y avait les sport et les Sciences. Parmi les sciences, il y avait un groupe de "leader". Tout à commencer en début d'année en sport. Je connaissais à peine ces filles du groupes. Au premier regard, je les avais directement associés aux "pestes". Mais je m'étais raisonnée en me disant que je ne devais pas juger au premier regard. Ce que je fis. J'ai essayé de faire leur connaissance afin de mieux les juger. Un jour, en cours de sport, une des filles avait son décolleté qui descendait trop bas, dévoilant presque ses seins. Afin qu'elle ne reçoive pas une remarque du prof devant tout le monde, je me suis approchée d'elle et lui ai murmuré qu'on voyait ses seins, ou peut-être que son haut descendait trop bas (je ne sais vraiment plus ce que j'ai dit...). Je ne sais pas si c'est à cause de mon ton de voix ou de ma phrase, mais elle l'a très mal pris. Aussi, toute l'année, elle et les autres filles se sont acharnée sur moi une année complète. Le moindre mot que je disais était retourné contre moi. Un vrai calvaire. A la fin de l'année, j'ai craqué et déclaré à la direction que si personne ne faisait rien, alors une enquête serait ouverte sur l'école afin de mettre fin au harcèlement. L'école ne fit rien. Ou pas grand chose. Le directeur du moment à été voir ma classe alors que je n'y étais pas et leur demanda ce qu'il se passait avec moi, ce qu'ils pensaient de moi. Selon eux, je ne m'ouvre pas assez, je suis hautaine et dépourvue d'empathie. Je me suis ouverte. Ce que j'ai dis à été retourné contre moi. Oui, je suis hautaine, mais aucun n'a cherché plus loin que l'apparence. Si, j'ai beaucoup d'empathie. Trop même. Et c'est pour cela que je ne la montre pas. Parce qu'elle me fait souffrir. Mais encore une fois, personne n'a cherché plus loin que l'apparence.
Je vais être honnête, je n'en veux à aucun de ces élèves. L'adolescence est une période cruelle et tout le monde n'est pas capable de se remettre en question. Moi-même, je ne me remet pas toujours en question. Je n'ai pas oublié, loin de là, mais j'ai laissé coulé.
L'√©cole n'a jamais rien fait pour cet histoire d'harc√®lement. Mais heureusement, les filles qui m'ont fait du tord ont chang√©e d'√©cole. Je suis donc rentr√©e en cinqui√®me sans emb√Ľches. J'avais alors dix-sept ans. Cette cinqui√®me a √©t√© la meilleure de mes ann√©es d'√©cole. Le d√©but d'ann√©e a √©t√© difficile (nous √©tions la 5B avec les sciences appliqu√©es et les sciences sociaux). J'ai eu beaucoup de mal √† m'int√©grer au d√©but. Et puis un jour, mes camarades m'ont dit clairement ce qui n'allait pas dans mon attitude. J'ai fais des efforts. J'ai parl√© un peu plus de moi et personne ne m'a jug√©e, pas √† voix haute du moins. Je me suis un peu plus ouverte. J'ai fait beaucoup d'effort sur moi-m√™me. Et pour la premi√®re fois, cela a porter ses fruits. Je n'avais plus cette boule au ventre le matin avant d'aller √† l'√©cole. Je me sentais plus l√©g√®re. Certains de mes camarades m'ont m√™me avou√© que, contrairement √† ce qu'on dit sur moi, j'√©tais en r√©alit√© gentille et sympathique. Et ce, malgr√© mes petites crises de larmes en d√©but d'ann√©e (mes crises √©taient tellement cons√©quente que je m'√©touffais...)
Tout allait enfin mieux ! Mais la vie doit sans doute √™tre une balance : d'un c√īt√© la malchance et de l'autre la chance. Un moment, elle penche d'un c√īt√©, √† d'autre, elle est en √©quilibre. La seule chose stressante quand on sait que sa vie est en √©quilibre est de savoir de quel c√īt√© la balance de la vie va pencher. Vous l'avez devin√© : du mauvais c√īt√©.
Le jour du No√ęl 2019, mon p√®re m'envois une invitation facebook (j'ai fait mon compte √† seize ans, m'√©pargnant le cyber-harc√®lement) et m'envois un message. Il voulait revenir dans ma vie. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que mon v√©cu m'a rendue impitoyable. Et c'est ce que j'ai √©t√© avec lui. Il m'envoyait de belle paroles qui me donnaient envie de croire qu'il √©tait sinc√®re. Mais chaque fois, je contredisais ses dires : "tu me manque tellement xxx ! Je t'aime tellement, tu sais ?" Je r√©pondais alors, "Si je te manque tellement, alors pourquoi tu n'es pas devant la maison ? Si tu m'aimais vraiment, tu te serais battu pour moi.". Un jour, il m'a √©crit "Qu'attends-tu de moi ?" J'ai r√©pondu : "Que t'agisse comme un p√®re le devrais.". Il n'a jamais agis comme un p√®re. Il parlais sans arr√™t de lui, ne me posait aucune question sur moi et ne s‚Äôint√©ressait √† aucune de mes activit√©s.
Une chose qu'il faut savoir, c'est que j‚Äôesp√©rais au fond de moi qu'il ait chang√©. Mais j'ai vite compris qu'il n'avait jamais chang√©. Il n'a jamais √©t√© honn√™te. Et on peu pas dire qu'il me parlait tout les jours... Apr√®s une dispute avec lui quant √† sa sinc√©rit√©, j'ai d√©cid√© de coup√© contacte avec lui. Mon dernier message a √©t√© : "√Čcoutes, j'ai d√©j√† donn√© trop de mon temps... Maman n'a jamais dis de mal de toi. D'ailleurs, elle nous rappelait beaucoup de bon moments. C'est toi qui a perdu de ta cr√©dibilit√©, sans recevoir l'aide de personne. Tu ne me parlais pas souvent, tu ne cherchais pas √† t'int√©resser plus en profondeur de ce que j'aime... Fin soit. J'esp√®re que tout ira bien pour toi par la suite. Bonne soir√©e et bon week-end.". C'√©tait dur, l'air de rien de dire d√©finitivement adieu. J'ai pleur√© une derni√®re fois pour le p√®re que j'ai perdu √† jamais. Mais gr√Ęce √† cela, j'ai pu enfin tourner cette page de ma vie. C'√©tait triste, mais cela a apport√© du positif √† ma vie.
Mais apparemment, il n'était pas censé n'y avoir que du positif...
Après pas loin de dix années de relation, ma mère venait enfin de quitter mon beau-père. Et elle venait de rencontrer quelqu'un qui avait l'ai vraiment gentil. Elle a fait croire qu'elle était amoureuse. Elle nous a fait rêver avec notre futur vie. Puis elle l'a quitté. Ce mec n'était pas parfait, j'étais d'accord. Mais elle l'a quitté pour mon beau-père.
Cela faisait plusieurs mois qu'il avait enfin quitté ma vie, mais elle le voit à présent tout les jours chez lui. Elle se lève le matin, elle lui téléphone. Dernièrement, il est resté dormir à la maison (je dors avec ma mère). Je suis descendue vers 1h du matin, et j'ai vu ma mère et lui dormir dans le canapé. J'ai vu rouge !
En plus de boire beaucoup, mon beau-père insultait ma mère et se moquait de son corps. Cela lui arrivait souvent d'en faire de même avec moi. Une fois, j'ai craqué. Il avait insulté mon corps ( quelques petites rondeurs que j'assume) j'ai répondu : "alors, ainsi, tu espionne une jeune adolescente quand elle prend sa douche ! Je me demande comment réagiront ceux qui te connaisse s'ils venaient à l'apprendre !" Menace très dangereuse et fausse : sa plus grande peur est qu'il soit soupçonné de pédophilie. C'était risqué, mais il ne sait plus jamais attaqué à moi.
Pour en revenir à nos moutons, avec tout ce qu'il nous a fait subir à ma mère et moi, je suis incapable de lui pardonner. Si bien que j'ai avertis ma mère : "si demain matin, il n'est pas partis, ou s'il revient à la maison, je me casse." Si vous voulez tout savoir, je serais partie chez mes grands-parents.
Elle ne prend pas ma menace au s√©rieux. Elle sera dr√īlement surprise quand elle verra ma valise faite ! Ma m√®re est une vrai adolescente dans sa t√™te. Elle est incapable de voir quand ce qu'elle fait est mal, comme sortir avec des hommes pour leur soutirer de l'argent. Mes grands-parents, ils sont bien gentils, mais ils peuvent se montrer tr√®s hypocrite parfois... Et √ßa m‚Äôinsupporte.
J'y pense, je n'ai pas encore parlé de mes amis toxique !
Peu après ms seize ans, j'ai retrouvé un ami d'enfance dont j'ais amoureuse petite. Attention, NE JAMAIS SORTIR AVEC L'AMI D'ENFANCE !!! Raciste comme pas possible, machiste... J'ai dis non directement quand je m'en suis aperçue. JC sortait à ce moment là avec un mec. Dès que j'ai quitter mon mec, JC est sortie en secret avec mon ex. Ce qui me choque le plus dans cette histoire, c'est qu'elle sortait avec lui en secret ! Et, c'est vrai, j'aurai voulu qu'elle m'en parle avant. La nouvelle est apparue de nul part et j'étais tombée des nues !
Soit, depuis qu'elle sort avec mon ex, elle agis comme une garce ! Cela faisait quelques semaines qu'elle était méchante avec moi. J'ai compris pourquoi...
Tout mes "amis" à part ma BBF, se sont mis contre moi. Déjà avant, ils jugeaient le moindre de mes choix... Toxique... Je les ai donc supprimé de ma vie. Net, précis et triste. Mais j'ai été entouré de trop de gens nocif. je n'en veux plus. Ma BBF les a aussi laissé tomber. J'en ai juste eut marre dernièrement de toute cette hypocrisie. J'ai jeter les ordures, on va dire...
Pour ceux qui aimerait savoir : oui, j'ai d√©j√† eut des id√©es noires. Des affreuses m√™me. Afin de ne pas c√©der je me r√©p√®te que je dois r√©ussir ma vie. Je me r√©p√®te aussi qu'apr√®s la mort, il n'y a que le n√©ant, mettant fin √† mon existence si je venais √† me suicider. Je m'accroche gr√Ęce √† tout cela.

Je crois que c'est à peu près tout. Il y a sans doute d'autres détails sur ma vie qui sont important.
La chose qu'on peu en conclure : je ne veux pas foutre ma vie en l'air avec des gens toxique. Mon père est toxique, je l'ai supprimé de ma vie. Mes amis étaient toxiques, pareils. Ma mère est toxique, et si elle ne change pas, je pense que je n'aurai aucun remord à la laisser derrière moi pour avancer. Je n'ai pas envie que ma vie ressemble à celle de ma mère : un vie de merde. Je veux réussir. Je suis prête à faire des sacrifices pour parvenir à mes objectifs.
Qu'en pensez-vous ? Enfin, si vous avez eut le courage de tout lire ūüėÖ...
Si vous avez la moindre question me concernant, j'y répondrais avec plaisir.
Encore merci d'avoir lu !
 

Rapunzel

Grand(e) sage
Inscrit
5/4/19
Messages
715
Réactions
628
Wooooow j'ai tout lu et c'était SUPER.
T'as trop bien raconté ta vie et t'as raison d'écrire tout ça. Ça doit te faire du bien!
 

Maria Kurena√Į

Vagabond(e)
Inscrit
31/7/18
Messages
37
Réactions
10
Contente que ma vie merdique plaise √† quelqu'un ūüėā Oui, √ßa fait beaucoup de bien. Et si tu veux tout savoir, j'√©cris d√©j√† depuis quelques ann√©es des livres, je suppose donc que ma mani√®re d'√©crire s'est am√©lior√©e avec le temps
Wooooow j'ai tout lu et c'était SUPER.
T'as trop bien raconté ta vie et t'as raison d'écrire tout ça. Ça doit te faire du bien!
ūüėÖ
 

Dr3am_kill3r

Vagabond(e)
Inscrit
30/4/20
Messages
2
Réactions
1
Salut, j'ai lue et c'est vraiment prenant surtout que sa me fait pense impeu à ce que j'ai vécu car mon beaux père est arrivé vers mes 10 ans et cela a troublé bcp mon adolescence mais sa va mieux. Pour ton histoire c'est vraiment dur et triste vis à vis de ta relation avec ton père. je te souhaite bcp de réussite et que tu sois heureuse.
Comme conseil si quelqu'un te fait des r√©flexions ou quoi fait l'hypocrite ou ignore ne rentre pas dans le jeu des gens surtout si tes timides. Tu √©cris tr√®s bien et tu doit √™tre intelligente (alors que moi je suis blas√© mais gentil et travailleur) je suis s√Ľr que tu t'en sortira, j'esp√®re tu t'ouvra quelq'un de bienveillant pour t'aider, n'h√©site pas √† parler de tes probl√®me √† des adultes mais je sais c'est tr√®s dure.
 

Maria Kurena√Į

Vagabond(e)
Inscrit
31/7/18
Messages
37
Réactions
10
Salut, j'ai lue et c'est vraiment prenant surtout que sa me fait pense impeu à ce que j'ai vécu car mon beaux père est arrivé vers mes 10 ans et cela a troublé bcp mon adolescence mais sa va mieux. Pour ton histoire c'est vraiment dur et triste vis à vis de ta relation avec ton père. je te souhaite bcp de réussite et que tu sois heureuse.
Comme conseil si quelqu'un te fait des r√©flexions ou quoi fait l'hypocrite ou ignore ne rentre pas dans le jeu des gens surtout si tes timides. Tu √©cris tr√®s bien et tu doit √™tre intelligente (alors que moi je suis blas√© mais gentil et travailleur) je suis s√Ľr que tu t'en sortira, j'esp√®re tu t'ouvra quelq'un de bienveillant pour t'aider, n'h√©site pas √† parler de tes probl√®me √† des adultes mais je sais c'est tr√®s dure.
C'est triste, oui, mais personne n'y peut rien. Je ne vais pas dire que je suis intelligente, je trouve cela pompeux. On me qualifie de personne intelligente, mais c'est comme dire que d'un c√īt√©, il y a les personnes brillantes et de l'autre les idiots. Tout le monde est intelligent √† sa mani√®re. Je suis nulle en math par exemple. Mais en analyse litt√©raire, je suis la meilleure de ma classe (c'est un fait, les points le prouve ūüėā). Je m'int√©resse √† beaucoup de choses, mais je ne sais pas tout. C'est triste √† dire, mais c'est mon histoire qui a d√©fini qui je suis maintenant.
Pour ce qui est de ma réussite dans la vie, il faut garder les pieds sur terre. Il y aura toujours des hauts et des bas. La vie est une balance, tu te rappelle ? Un moment, ta vie est stable. A un autre, la balance penche. Parfois, tu as de la chance, parfois non. Après, je suis certaine que nos actes influencent beaucoup la vie que nous menons. Bien entendu, il y a des imprévus. Et cela, nous ne pouvons pas le prévoir.
 

Awena

Apprenti(e)
Inscrit
17/11/18
Messages
152
Réactions
66
Coucou,
J'ai lu avec attention ton histoire. Comme dis pr√©c√©demment ta vie a du √™tre v√©ritablement difficile √† endosser. Je souligne ton courage, d'avoir faits face √† toutes ces relations n√©fastes et cette ambiance malsaine autour de toi qui te suis depuis que tu es n√©e limite. Horrible sont parfois les adultes, immatures, sans cŇďur, irresponsables, inqualifiable.
Que dire d'autre ? Tu as fais les bons choix en te séparant de tes proches toxiques, c'est ce qu'il y avait a faire, et je sais à quel point c'est difficile de rompre avec une famille toxique car on a l'impression que tout va bien au 1er abord quand on est jeune et inconscient, quand on a personne a qui se comparer.

Bravo d'avoir su faire face à tout ça, bravo tu es une battante et je dirai même une vainqueure car désormais tu as presque 18ans si j'ai bien compris. Ta "nouvelle" vie d'adulte t'attend, ta nouvelle vie ou tu ne sera plus dépendante de ce quotidien. C'est souvent notre histoire qui nous définit. Tu dois en garder des séquelles psychologiques alors je te souhaite un énorme courage et beaucoup de réussite pour avancer dans tes projets futurs.
 

Ma.14

Apprenti(e)
Inscrit
17/10/19
Messages
74
Réactions
20
Franchement, f√©licitation √† toi, je suppose que je n'ai pas le cinqui√®me de ton courageūüėĚ.
Non, plus s√©rieusement, j'esp√®re franchement que tout se finira bien pour toi car tu le m√©rites vu tout ce que tu as v√©cu. √áa a vraiment d√Ľ √™tre compliqu√© pour toi mais tu t'es battue jusqu'au bout. J'admire les personnes comme toi!
 

Maria Kurena√Į

Vagabond(e)
Inscrit
31/7/18
Messages
37
Réactions
10
Coucou,
J'ai lu avec attention ton histoire. Comme dis pr√©c√©demment ta vie a du √™tre v√©ritablement difficile √† endosser. Je souligne ton courage, d'avoir faits face √† toutes ces relations n√©fastes et cette ambiance malsaine autour de toi qui te suis depuis que tu es n√©e limite. Horrible sont parfois les adultes, immatures, sans cŇďur, irresponsables, inqualifiable.
Que dire d'autre ? Tu as fais les bons choix en te séparant de tes proches toxiques, c'est ce qu'il y avait a faire, et je sais à quel point c'est difficile de rompre avec une famille toxique car on a l'impression que tout va bien au 1er abord quand on est jeune et inconscient, quand on a personne a qui se comparer.

Bravo d'avoir su faire face à tout ça, bravo tu es une battante et je dirai même une vainqueure car désormais tu as presque 18ans si j'ai bien compris. Ta "nouvelle" vie d'adulte t'attend, ta nouvelle vie ou tu ne sera plus dépendante de ce quotidien. C'est souvent notre histoire qui nous définit. Tu dois en garder des séquelles psychologiques alors je te souhaite un énorme courage et beaucoup de réussite pour avancer dans tes projets futurs.
Tu as raison sur les séquelles. J'ai peur de m'attacher avec les gens. Je n'arrive pas à avoir de petit copain (ou copine, pourquoi pas !). J'ai de grosse difficulté à faire confiance aux hommes. Peut-être à cause de mon père, de mon beau-père ou de toutes les relations foireuse de ma mère. Mais c'est peut-être aussi à cause d'autre chose.
Il m'est arrivé plusieurs fois de me faire aborder par des homme aussi bien vieux que jeune. Et les jeunes, bien souvent, n'étaient pas élégant dans leur language. Je rassure tout le monde, je n'ai jamais été abusée par qui que ce soit ! Mais tout cela a sans doute jouer aussi. Je ne sais pas faire confiance aux hommes...
Messages fusionnés automatiquement:

Franchement, f√©licitation √† toi, je suppose que je n'ai pas le cinqui√®me de ton courageūüėĚ.
Non, plus s√©rieusement, j'esp√®re franchement que tout se finira bien pour toi car tu le m√©rites vu tout ce que tu as v√©cu. √áa a vraiment d√Ľ √™tre compliqu√© pour toi mais tu t'es battue jusqu'au bout. J'admire les personnes comme toi!
Une personne n'est pas l'autre. Toute petite, j'ai du me d√©brouill√©e seule. De ce fait, aujourd'hui, je suis plus ind√©pendante. Et chacun a du courage, mais ne le montre pas de la m√™me mani√®re. Je dois me battre contre ma famille afin de m'assurer une vie stable. C'est pas non plus une situation courante. Donc, pour toi, cela peut te sembler impossible. Mais pour moi qui ai toujours d√Ľ m'en sortir seule, c'est juste un choix. Triste, certes, mais un choix parmi tant d'autre. Tout le monde n'a pas les m√™me chances, malheureusement ūüėÖ ;)
 

MelodIne'

Apprenti(e)
Inscrit
26/7/19
Messages
186
Réactions
154
Hello, premi√®re fois que je lis un topic aussi long dis donc ūüėé !
Tu es vraiment une battante, ça n'a du vraiment pas être simple à vivre tout ça...
Personnellement je n'ai jamais connu mon père (il n'a jamais cherché à me voir je crois) et on me dit toujours que c'est horrible pour moi mais finalement je me dis que c'est mieux que d'avoir un père violent et dangereux.
En tout cas courage à toi, j'espère vraiment que ta maman va arrêter de fréquenter ton beau père. Et MERCI pour cette conclusion, virer les gens toxiques c'est important.
 

Sama√ęl_2704

Apprenti(e)
Inscrit
13/5/20
Messages
77
Réactions
109
Salut, je vais pas dire que ton histoire te fais plaisir mais on va dire qu'elle me rassure.

Mon père aussi a arrêté de travailler quand j'avais environ 10 ans mais c'était pour des problèmes de santé. Depuis il est à la maison mais ne s'est jamais complètement occupé de nous. Par exemple, quand il ne voulait pas nous emmener à l'école, on devait y aller en vélo. Jusque là, on peux dire que ça va encore mais il nous prévenait 10 minutes avant le début des cours. Allez expliquez à votre professeur que votre père ne veux pas vous emmener à l'école... de 7-12 ans.

Je vis en suisse donc on a 8 ans de primaire. Les deux premi√®res ann√©es, j'√©tais dans une √©cole o√Ļ j'√©tais bien. J'avais des amis ect. mais j'ai du changer d'√©cole, celle de mon village. Je devais avoir 6 ans et d√®s que je suis arriv√©e dans cette classe, les enfants ont √©t√© hautains et hypocrites avec moi. Les six ann√©es suivantes ont √©t√© les plus difficiles. Dans mon degr√©s, nous n'√©tions que deux classes et demi. √áa veux dire que tout le monde se connaissait et bien entendu il y avait le fameux groupe de peste. Mais la ATTENTION, il n'y en avait pas UN mais bien DEUX.

Les deux √©taient d'une hypocrisie sans pareil. Je me souvient d'un √©pisode o√Ļ je devait avoir 9 ans. On √©tait tous dans la cours en attendant notre prof quand un des trois peste commence √† distribuer des invitations. Elle distribue √† absolument tout le monde sauf moi sachant que toute la classe en √† re√ßu. On pourrait croire que se n'est rien mais √† 9 ans les anniversaire c'est le saint graal. Elle m'avait dit une petite phrase d√©daigneuse pour compl√©ter le merveilleux tableau.

R√©sultat: En six ans je n'ai eu aucune v√©ritable amiti√©, j'ai √©t√© mise de cot√©, exclue, insult√©e, ignor√©e et j'en passe. Bref, un bon harc√®lement morale dans les r√®gles de l'art. J'en suis arriv√© au point o√Ļ je me suis battue plusieurs fois parce que je ne supportait plus ces brimades.

Il ne faut pas oublier que en parall√®le de tout √ßa, √† la maison se n'√©tait pas tout rose non plus. Comme toi, mes parents se disputaient tout les soirs pour des sujet de plus en plus futiles au fil du temps. une fois ils ont r√©ussit √† cr√©er une dispute pour le temps de cuisson des p√Ętes. Au final mon fr√®re et moi n'avons pas mang√©.

Pendant cette p√©riode, j'√©tais tr√®s fatigu√©e et sensible. Ce qui est je pense compr√©hensible. Donc, mon fr√®re s'occupait d'un certain nombre des t√Ęches m√©nag√®res tandis que moi j'essayais de les √©viter au maximum car j'avais juste envie d'aller me coucher et d'oublier. Je remercie mon fr√®re d'avoir fais √ßa mais aujourd'hui un probl√®me c'est ajout√©.

Mon père me considère maintenant comme une incapable, flemmarde et ado en plein crise d'adolescence qui ne sait pas gérer ses hormones. Je sais que je ne suis pas parfaite mais se prendre des réflexions comme ''arrête de te plaindre, ton frère m'a aidé tout la journée'' alors que se dernier à joué à la Ps4 toute cette satanée journée et n'a pas fait ses devoirs. Et ça, tous jours. Sinon il est capable de me sortir '' tu n'est pas une incapable parce que si tu en était une, tu aurais une excuse pour être aussi nul''.

Je veux bien √™tre une ''ado'' dans le terme o√Ļ il l'entend mais je pense que entendre cette phrase, m√™me pour un adulte ne fait pas plaisir.

Après douze ans de mariage, mes parents se sont finalement séparés. Ma mère a pris un nouvel appartement et nous passions quelque jours par semaines chez nos deux parents. L'ambiance à la maison n'avait jamais été aussi calme. Ça ne pouvait pas durer. Pour des raisons financières, ma mère a provisoirement du revenir vivre avec mon père. Pendant le confinement... Qu'elle bonne ambiance il y a, à la maison...

Désolée d'avoir raconté ma vie
 

Maria Kurena√Į

Vagabond(e)
Inscrit
31/7/18
Messages
37
Réactions
10
Salut, je vais pas dire que ton histoire te fais plaisir mais on va dire qu'elle me rassure.

Mon père aussi a arrêté de travailler quand j'avais environ 10 ans mais c'était pour des problèmes de santé. Depuis il est à la maison mais ne s'est jamais complètement occupé de nous. Par exemple, quand il ne voulait pas nous emmener à l'école, on devait y aller en vélo. Jusque là, on peux dire que ça va encore mais il nous prévenait 10 minutes avant le début des cours. Allez expliquez à votre professeur que votre père ne veux pas vous emmener à l'école... de 7-12 ans.

Je vis en suisse donc on a 8 ans de primaire. Les deux premi√®res ann√©es, j'√©tais dans une √©cole o√Ļ j'√©tais bien. J'avais des amis ect. mais j'ai du changer d'√©cole, celle de mon village. Je devais avoir 6 ans et d√®s que je suis arriv√©e dans cette classe, les enfants ont √©t√© hautains et hypocrites avec moi. Les six ann√©es suivantes ont √©t√© les plus difficiles. Dans mon degr√©s, nous n'√©tions que deux classes et demi. √áa veux dire que tout le monde se connaissait et bien entendu il y avait le fameux groupe de peste. Mais la ATTENTION, il n'y en avait pas UN mais bien DEUX.

Les deux √©taient d'une hypocrisie sans pareil. Je me souvient d'un √©pisode o√Ļ je devait avoir 9 ans. On √©tait tous dans la cours en attendant notre prof quand un des trois peste commence √† distribuer des invitations. Elle distribue √† absolument tout le monde sauf moi sachant que toute la classe en √† re√ßu. On pourrait croire que se n'est rien mais √† 9 ans les anniversaire c'est le saint graal. Elle m'avait dit une petite phrase d√©daigneuse pour compl√©ter le merveilleux tableau.

R√©sultat: En six ans je n'ai eu aucune v√©ritable amiti√©, j'ai √©t√© mise de cot√©, exclue, insult√©e, ignor√©e et j'en passe. Bref, un bon harc√®lement morale dans les r√®gles de l'art. J'en suis arriv√© au point o√Ļ je me suis battue plusieurs fois parce que je ne supportait plus ces brimades.

Il ne faut pas oublier que en parall√®le de tout √ßa, √† la maison se n'√©tait pas tout rose non plus. Comme toi, mes parents se disputaient tout les soirs pour des sujet de plus en plus futiles au fil du temps. une fois ils ont r√©ussit √† cr√©er une dispute pour le temps de cuisson des p√Ętes. Au final mon fr√®re et moi n'avons pas mang√©.

Pendant cette p√©riode, j'√©tais tr√®s fatigu√©e et sensible. Ce qui est je pense compr√©hensible. Donc, mon fr√®re s'occupait d'un certain nombre des t√Ęches m√©nag√®res tandis que moi j'essayais de les √©viter au maximum car j'avais juste envie d'aller me coucher et d'oublier. Je remercie mon fr√®re d'avoir fais √ßa mais aujourd'hui un probl√®me c'est ajout√©.

Mon père me considère maintenant comme une incapable, flemmarde et ado en plein crise d'adolescence qui ne sait pas gérer ses hormones. Je sais que je ne suis pas parfaite mais se prendre des réflexions comme ''arrête de te plaindre, ton frère m'a aidé tout la journée'' alors que se dernier à joué à la Ps4 toute cette satanée journée et n'a pas fait ses devoirs. Et ça, tous jours. Sinon il est capable de me sortir '' tu n'est pas une incapable parce que si tu en était une, tu aurais une excuse pour être aussi nul''.

Je veux bien √™tre une ''ado'' dans le terme o√Ļ il l'entend mais je pense que entendre cette phrase, m√™me pour un adulte ne fait pas plaisir.

Après douze ans de mariage, mes parents se sont finalement séparés. Ma mère a pris un nouvel appartement et nous passions quelque jours par semaines chez nos deux parents. L'ambiance à la maison n'avait jamais été aussi calme. Ça ne pouvait pas durer. Pour des raisons financières, ma mère a provisoirement du revenir vivre avec mon père. Pendant le confinement... Qu'elle bonne ambiance il y a, à la maison...

Désolée d'avoir raconté ma vie
Tu n'as vraiment pas de chance non plus... Moi au contraire, c'est moi qui fait toutes les taches pendant que mon petit frère joue à la ps4 et ne fait pas ses devoirs... Ma mère le laisse jouer des heures pour être tranquille...
Je ne connais pas bien la Suisse, mais je sais qu'en Belgique il y a des aides social comme le CPAS. Gr√Ęce √† cela, les parents qui ont besoin d'un peu d'argent en plus pour leurs enfants peuvent en recevoir. Tu n'as pas quelque chose de semblable ? Tu pourrais en parler avec ta m√®re et lui dire que tu en souffre et que cela ne peut plus durer.
Courage à toi !
Messages fusionnés automatiquement:

Hello, premi√®re fois que je lis un topic aussi long dis donc ūüėé !
Tu es vraiment une battante, ça n'a du vraiment pas être simple à vivre tout ça...
Personnellement je n'ai jamais connu mon père (il n'a jamais cherché à me voir je crois) et on me dit toujours que c'est horrible pour moi mais finalement je me dis que c'est mieux que d'avoir un père violent et dangereux.
En tout cas courage à toi, j'espère vraiment que ta maman va arrêter de fréquenter ton beau père. Et MERCI pour cette conclusion, virer les gens toxiques c'est important.
Je ne regrette pas d'avoir connu mon p√®re. Oui, c'est un connard de premi√®re, mais au moins, je ne m'imagine pas tout un tas de sc√©narios pour expliquer son d√©part comme je faisais petite. Je sais qu'il ne veut pas de moi et qu'il ne m'aime pas. Je sais qu'il voulait juste r√©cup√©rer la pension alimentaire. Donc, non, je ne regrette pas de l'avoir connu. Je sais que je ne dois pas me leurrer sur son sujet. Apr√®s, je l'avoue, quand je vois des enfants dans la rue avec leur p√®re, je ressens un m√©lange de tristesse et de col√®re. Sans doute une forme de jalousie ūüėÖ . Mais la vie est ainsi : imparfaite, remplie d'imperfections...
 

MelodIne'

Apprenti(e)
Inscrit
26/7/19
Messages
186
Réactions
154
Tu n'as vraiment pas de chance non plus... Moi au contraire, c'est moi qui fait toutes les taches pendant que mon petit frère joue à la ps4 et ne fait pas ses devoirs... Ma mère le laisse jouer des heures pour être tranquille...
Je ne connais pas bien la Suisse, mais je sais qu'en Belgique il y a des aides social comme le CPAS. Gr√Ęce √† cela, les parents qui ont besoin d'un peu d'argent en plus pour leurs enfants peuvent en recevoir. Tu n'as pas quelque chose de semblable ? Tu pourrais en parler avec ta m√®re et lui dire que tu en souffre et que cela ne peut plus durer.
Courage à toi !
Messages fusionnés automatiquement:


Je ne regrette pas d'avoir connu mon p√®re. Oui, c'est un connard de premi√®re, mais au moins, je ne m'imagine pas tout un tas de sc√©narios pour expliquer son d√©part comme je faisais petite. Je sais qu'il ne veut pas de moi et qu'il ne m'aime pas. Je sais qu'il voulait juste r√©cup√©rer la pension alimentaire. Donc, non, je ne regrette pas de l'avoir connu. Je sais que je ne dois pas me leurrer sur son sujet. Apr√®s, je l'avoue, quand je vois des enfants dans la rue avec leur p√®re, je ressens un m√©lange de tristesse et de col√®re. Sans doute une forme de jalousie ūüėÖ . Mais la vie est ainsi : imparfaite, remplie d'imperfections...
Tant mieux alors si tu ne le regrette pas et effectivement au moins toi tu sais le pourquoi du comment .
Oui je comprends, j'ai moi m√™me d√©j√† ressenti cette forme de pseudo jalousie ūüėÖ
Et oui la vie est comme √ßa, on ne peut rien y changer ūü§∑‚Äć‚ôÄÔłŹ
 
Auteur du sujet Threads similaires Forum Réponses Date
Plume blanche Besoin de parler √† une personne ayant un proche atteint de TOC Sant√©, psychologie & addictologie ‚öēÔłŹ 1
E Besoin de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 2
S besoin de parler en mp Sant√©, psychologie & addictologie ‚öēÔłŹ 4
E Besoin de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 8
KAUSHU ūüĆīThread r√©solu Besoin de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 3
V J‚Äôai besoins de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 1
L Besoin de parler √† quelqu'un Bar de l'oasis ūüćĽ 14
Konall1 Ma vie sociale et l'amour... L'histoire qui tourmente. Besoin de parler. Rapports sociaux & sentiments ūüíě 6
Maxime39120 J'ai besoin de parler a quelq'un Bar de l'oasis ūüćĽ 12
Art√©mis Besoin d'en parler.. Rapports sociaux & sentiments ūüíě 5
T Besoin de parler de mes probl√®mes Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 1
Eshot besoins de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 1
A besoin de parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 13
Deresia Besoin de quelqu'un pour parler ! Rapports sociaux & sentiments ūüíě 8
P Besoin de parler ( de ma vie tr√®s √©trange et ennuyante X) Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 3
XxLudiiPandaxX Besoin de parler... Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 5
Lasagne2004 Besoin de parler de mes probl√®mes.. Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 11
A Besoin de parler Bar de l'oasis ūüćĽ 11
T Besoin de parler en MP ? Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 8
M Besoin de parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 5
S Besoin de parler en mp Rapports sociaux & sentiments ūüíě 3
Manon105 Besoin de parler svp Rapports sociaux & sentiments ūüíě 15
Manon105 D√©pression amoureuse. Besoin de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 9
Luna38. Rupture, besoins de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 2
Manon105 Marre de souffrir. besoin de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 18
Samsam1 Besoin d'un ami et de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 27
C Besoin de parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 8
J Op√©r√©e d'une tumeur - besoin d'en parler Sant√©, psychologie & addictologie ‚öēÔłŹ 6
S Besoin de parler en mp Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 7
N Besoin de parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 7
N Si vous avez besoin de parler en priv√©, je suis l√† ! Bar de l'oasis ūüćĽ 1
N Besoin de parler, qui est l√† ? Bar de l'oasis ūüćĽ 9
N Besoin de parler ? Par ici ! Bar de l'oasis ūüćĽ 0
C J'ai besoin de parler, je me sens constament triste Rapports sociaux & sentiments ūüíě 5
S besoin de parler en mp Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 16
A Besoin de parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 6
T Probl√®mes, besoin de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 2
G Besoin de parler - Peur Sant√©, psychologie & addictologie ‚öēÔłŹ 4
T J'ai besoin de parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 8
S‚ėľlveig Besoin de parler et de conseils Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 19
Eleran Besoin de parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 11
treasxre Besoin de parler... Rapports sociaux & sentiments ūüíě 2
X Besoin de parler‚ô• Sant√©, psychologie & addictologie ‚öēÔłŹ 6
S besoin de parler Bar de l'oasis ūüćĽ 1
S Besoin de parler.... Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 2
S Besoin de parler, de me lib√©rer... Rapports sociaux & sentiments ūüíě 8
D besoin d'en parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 7
ayu.tagada besoin de parler Rapports sociaux & sentiments ūüíě 6
J Besoin de parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 3
AngeWinnie Simplement besoin de parler Probl√®mes inclassables ūüŹúÔłŹ 6
Threads similaires


















































Sujets sponsoris√©s ‚≠ź

Activit√© r√©cente ūüĆĪ

Haut