Quoi de neuf ?
Tu as un vĂ©lo et tu recherches un petit boulot pour faire de l'argent de poche avant ou aprĂšs les cours ? Deviens coursier Ubereats sans plus attendre đŸšŽâ€â™‚ïžđŸ”đŸ’°

🔏 Au plumard Mon monde

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
J'ai longtemps pensĂ© ĂȘtre diffĂ©rent, Ă©tant enfant je me voyais sans cesse infĂ©rieur aux autres. Un jour j'ai Ă©tĂ© obligĂ© de l'admettre: J'Ă©tais diffĂ©rent, Ă©trange, idiot, constamment en retard par rapport aux enfants de mon Ăąge. Mon petit cerveau de CM1 a dĂ©crĂ©tĂ© qu'il y avait quelque chose qui clochait chez moi et que je n'Ă©tais probablement "pas fais comme les autres". Était-ce les autres qui Ă©tait bizarre ? Ou bien Ă©tait-ce moi le spĂ©cimen Ă©trange de l’histoire ? Quand un gamin se pose constamment ce genre de questions, il en garde des sĂ©quelles plus tard...

Mes camarades de classe ne semblaient pas me considĂ©rer comme une bĂȘte de foire, il ne voyaient que ce que je voulais bien montrer, je n'ai jamais parlĂ© de tout ça Ă  qui que ce soit. Aujourd’hui, quand j'Ă©cris je trace mes lettres d'une façon diffĂ©rente de celle de la plupart des gens. A table je tiens mes couverts d'une façon tout aussi spĂ©ciale, j'essaye de couper les aliments comme tous le monde mais je n'y arrive que en utilisant ma mĂ©thode Ă  moi (ce qui suscite parfois la curiositĂ© voir les moqueries des personnes qui ne sont pas habituĂ©s Ă  me voir manger.) J'ai appris Ă  marcher et Ă  parler trĂšs tard. Mes parents ont consultĂ©s plusieurs psychologues pour remĂ©dier Ă  ses mauvaises habitudes. En vain, je ne voulais et je ne veux toujours pas apprendre Ă  Ă©crire et Ă  manger comme tous le monde. De toute façon c'est trop tard maintenant, c'est trop encrĂ© dans mes habitudes.
J'ai passé la quasi-totalité de ma scolarité à tenter de me fondre dans la masse, à tenter de me cacher et à faire croire que j'étais comme eux... En vérité j'étais presque comme eux, je respirais et dormais comme tous le monde, mais j'avais mon monde à moi. Je me posais beaucoup de questions sur moi et surtout POURQUOI j'étais comme ça.

Il y a autre chose dont je n'ai pas parlĂ©, j’abandonne tout ce que j'entreprends... Mon frĂšre Ă  toujours adorĂ© jouer de la batterie. A 8 ans il a demandĂ© Ă  ma mĂšre de l’inscrire aux cours du mercredi aprĂšs-midi. C'Ă©tait devenu une vraie passion pour lui. Il a couru aprĂšs ses rĂȘves, il a crut en lui, il n'a jamais abandonnĂ© et aujourd’hui il a 26 ans, est batteur professionnel et gagne bien sa vie en tapant sur des caisses claires et des cymbales.
J'aurais Ă©tĂ© prĂȘt Ă  tout pour devenir comme lui mais je n'Ă©tais pas aussi combatif et dĂ©terminĂ©... Non, moi je suis une merde sur pattes qui abandonne Ă  la moindre petite difficultĂ©. Il n'y a q'une chose que je n'ai pas abandonnĂ©, c'est vous ! Quand je me suis inscris sur le forum je ne pensait pas rester longtemps. Je vagabondais de forum en forum... Mais cette communautĂ© possĂšde un charisme et une sympathie qui m'on tout de suite tapĂ© dans l’Ɠil ! Depuis mon inscription j’ai eu 2 "dĂ©pressions", une en Avril 2018 et l'autre en Juillet 2018. Pendant cette pĂ©riode j'ai pensĂ© Ă  tout plaquer et quitter le forum du jour au lendemain. C'Ă©tait ma lĂąchetĂ© qui me rattrapait, elle me disait "Non Jonathan, tu es vraiment bon Ă  rien, tu n'arrivera Ă  rien dans la vie". Ensuite j'ai repensĂ© aux membres que j'aimais, ceux qui me faisait rire et avec qui je passais des bons moments. Je pense que sans eux, je ne serai pas en train d'Ă©crire ça aujourd’hui, je serai sans doute en train de fuir mes responsabilitĂ©s, pour la Ă©niĂšme fois...


Merci Ă  vous qui chaque jours, me faites croire que je suis normal.
 

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
Ma sƓur est gĂ©niale, elle a passĂ©e 4 ans de sa vie Ă  apprendre le chinois. Aujourd’hui elle parle couramment cette langue dont la complexitĂ© n'a d'Ă©gal que l'Ă©lĂ©gance. Elle travaille comme chargĂ©e de communication dans une station de ski franco-chinoise. Elle c'est rendue de nombreuse fois dans l'empire du milieu, quand j'avais 8 ans on s'y est mĂȘme rendu en vacances moi et ma famille. Elle faisait la traduction.
Elle fait le tour du monde, du NĂ©pal Ă  l'AmĂ©rique du sud en passant par le Vietnam, il n'y a pas un de ces foutus pays du globe oĂč elle ne s'est pas rendue. La semaine prochaine elle doit partir pour Londres afin de faire la promotion de sa station dans un salon spĂ©cialisĂ©.

A Noel dernier elle a offert à moi et au reste de ma famille un bon pour un vol en montgolfiÚre. AprÚs de nombreux reports en raison de la météo nous avons enfin pus le faire hier.

Cadeau, des souvenirs du vol: 125 126 127

Elle m'a toujours soutenus, épaulé, aidé et conseillé.








Tout cela peut se rĂ©sumer en une phrase: Ma sƓur, je l'aime.
 

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
MathĂ©o Ă©tait un enfant joyeux, sage, sportif et intelligent. Il avait beaucoup d’amis et souriait constamment, il avait toujours une raison d’ĂȘtre joyeux. MathĂ©o Ă©tait scolarisĂ© en maternelle dans une Ă©cole rurale. MathĂ©o Ă©tait un camarade de classe de celui que vous connaissez sous le pseudo de « Lawrone ». MathĂ©o et moi avons toujours Ă©tĂ© dans la mĂȘme Ă©cole. MĂȘme maternelle, mĂȘme primaire, mĂȘme collĂšge voir mĂȘme lycĂ©e. Pour tout vous dire, en primaire j’étais jaloux de ce gars. Je me sentais trĂšs con comparĂ© Ă  lui : Il Ă©tait sportif, attentionnĂ©, souriant, beau
 Tout ce que je n’étais pas (et que je ne suis toujours pas). NĂ©anmoins, je l’aimais bien. On ne se parlait pas Ă©normĂ©ment, mais il Ă©tait trĂšs gentil avec moi comme avec tout le monde.


On s’est rapprochĂ© petit Ă  petit Ă  partir de la derniĂšre annĂ©e du collĂšge et aujourd’hui
 C’est mon meilleur pote !
 

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
J'ai eu tort. Tort de ne jamais essayer... Tort de ne pas croire en moi... Toute ma vie est un putain de mensonge.
 

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
Au collĂšge, je n’ai jamais compris cette pratique burlesque de mes potes qui consistait Ă  sortir avec quasiment toutes les filles de l’établissement. Et j’exagĂšre Ă  peine...A croire que sortir avec quelqu’un est un passage obligatoire pour tout collĂ©giens/lycĂ©ens qui se respectent. Une « relation » Ă©phĂ©mĂšre, distante et sans rĂ©els sentiments ; c’est comme cela que l’on pourrait qualifier ces pratiques dont l’absurditĂ© n’a d’égal que le ridicule. Il n’y avait strictement aucun sentiments derriĂšre. Ils changeait de partenaires comme de chaussettes. Je les plains d’ailleurs, ces partenaires mĂȘme si la plupart Ă©taient plus bĂȘtes que leurs pieds et n’était pas vraiment des personnes trĂšs intĂ©ressantes. Au final « sortir ensemble » ne voulait plus rien dire. Certains de ces gars n’avaient aucuns scrupules Ă  traiter leurs ex de tous les noms d’oiseaux aprĂšs les avoir quittĂ©s en sachant qu’ils se disaient « les aimer plus que tout » auparavant. C’est un paradoxe particuliĂšrement malsain.
Le nombre de copines que j’ai eu dans ma courte vie se compte sur les doigts des mains. Hormis le nombre de relation qui n’est pas du tout le mĂȘme il y a de grosses diffĂ©rences entre les quelques relations que j’ai eu et les aventures futiles que mes potes ont vĂ©cus. Pour ma part, je les aimĂ©es pour de vrai,je n’en ais jamais trompĂ© aucune et il rĂ©gnait un climat de confiance entre nous. Ce qui m’a permis de rester avec longtemps.


Ces gars qui me poussent constamment à me caser avec quelqu’un, je les emmerde. J’attends de trouver quelqu'un qui me rendrait heureux et que je rendrai satisfait en retour.
 

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
JE T'AIME !
Ce n'est là que deux mots, mais ils représentent beaucoup pour moi. Ils sont puissants, beaux. C'est le genre de choses dont je souhaiterais que la sonorité limpides parviennent à tes oreilles en un doux murmure, ou en un brouhaha ? Peu importe la maniÚre dont tu les perçois, tant que tu réalises tout ce que cette simple expression représente. J'aimerais simplement ne pas parler à un mur... Je veux qu'ils sortent de ma bouche confiants, sûrs d'eux tout en ayant la certitude qu'ils parviennent à ton chevet.

Je ressens constamment l'envie d'ĂȘtre lĂ , avec toi. Etre prĂ©sent Ă  tes cotĂ©s quand le besoin s'en fait ressentir. Partager tes joies, te soutenir dans les moment difficiles, te prendre dans mes bras dans tes Ă©pisodes de tristesse. SĂ©cher les larmes qui couleront pĂ©niblement de ton visage d'ange.
DĂ©sormais je me pose une question... Pourquoi suis-je en train de m'exprimer ici ? Je veux peut-ĂȘtre garder une trace de Lawrone, enfin non, un pseudo n'a rien Ă  faire dans mes confessions. Reprenons, Jonathan, qui, par je ne sais quelle acte divin, t'a portĂ© dans son cƓur, toi. Toi qui embellit mes nuits et fais rayonner mes journĂ©e de part ton sourire.
 

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
POURQUOI ?! Pourquoi ?!!! Pourquoi suis-je destinĂ© Ă  ĂȘtre malheureux, déçus, au bout du rouleau ? Non, ne me rĂ©ponds pas, tu n'y peux rien... Je resterais condamnĂ© a avoir des regrets, et cela, tant que je ne me serais pas dĂ©cidĂ© Ă  changer. Changer quoi ? Changer cette attitude de perdant, de moins que rien, de dĂ©gonflĂ© pour enfin surmonter cette barriĂšre fictive que j'imagine et avouer que je t'aime putain !...

Comment puis-je laisser une merveille comme toi me filer entre les doigts ? Des filles comme toi ont en trouvent 1 sur 7 Milliards d'ĂȘtres humains sur terre... La personne...exactement...comme dans mes rĂȘves... je l'ais trouvĂ©, et pendant ce temps moi je l'a laisse s'Ă©loigner. Je me contente de rĂȘver d'elle en silence. Mais quel abruti je fais...

En fin de compte je crois que tu mérite bien mieux q'un vieux con comme moi.
 

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
Waw... C'est donc ça que vous autres ĂȘtres humains appelĂ©s "ĂȘtre heureux" ? Je crois ne pas avoir vraiment connu cette expression avant aujourd’hui, mais ça fait un bien fou ! 😍
 

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
Crier, oui crier.
C'est bien ça.
DĂ©verser mes torrents de colĂšre
sur cette chienne qu'est la vie.
ou bien alors...
scander Ă  quel point il est beau,
l'Ă©clat qui fulmine au sein de mon Ăąme.
C'est pour cela que je crie.
 

Lawrone

GĂ©nie
Inscrit
23/2/18
Messages
1 070
RĂ©actions
248
Pourquoi je m'obstine ? Je sais que j'ai encore des choses Ă  prouver, mais Ă  quoi bon si c'est pour me vautrer une nouvelle fois ?
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Haut