Quoi de neuf ?

ūüďį Actualit√© Veille Feministe

Inscrit
4/9/13
Messages
2 808
Réactions
18
Bonsoir.
En m'inspirant clairement de l'initiative du forum de Madmoizelle.
Je voulais créer une veille autour de la question du féminisme. Voyant qu'il n'existe pas vraiment de discussion constante et général sur le sujet à part des questions de temps en temps.

C'est pourquoi un topic o√Ļ chacun/e pourrait venir poster tout lien en rapport avec le sujet de loin comme de pr√™t (article de presse,commentaire de votre entourage, situation de la vie quotidienne quoi) me semble pertinent.
Parce qu'on estime qu'il est important de rester vigilant à ce sujet, parce que hélas rien n'est totalement acquis. Chaque jour on trouve encore beaucoup de problème à ce sujet.
Des droits fondamentaux sont remis en question

Bref donc le principe serait simple
A chaque fois que tu vois sur internet, dans la rue, les médias etc... quelque chose qui entretient le sexiste ou au contraire, tu vois des choses positif pour cette cause.
Viens les poster ici, si possible en expliquant ce qui t'a interpellée (en positif ou en négatif).
 
Inscrit
4/9/13
Messages
2 808
Réactions
18
Pour lancer le sujet. (sorry double post c'est seulement pour lancer et séparer deux messages pour pas tout mélanger)

Recemment on a eu le MERVEILLEUX Festival de Cannes.
Le fameux Abdellatif Kechiche, lauréat de la Palme d'Or pour la Vie d'Adèle (très controversé sur ces méthodes) a fait la chronique

Dans un fil o√Ļ on voit des culs tous le temps pendant 3heures (clich√© mais a priori quelqu'un a compter et le film est bourr√© de cul)

Une polémique a finit par se produire

Alors je ne connais pas vraiment son art car j'ai tendance à mettre du temps avant de m'interesser à des réalisateurs aussi polémique dans son genre (vous comprendrez)
Des faits similaires ont déja été dit dans ses anciens films dont la présomption sera mise entre parenthèse l'espace d'un instant.

Peut-on tout se permettre quand on est un réalisateur et qu'on fait de l'art pour de l'art ?
Le fait d'alcooliser des gens et les fatiguer pour avoir ce qu'on veut reste en général très grave.
On est vraiment pas loin de l'agression sexuelle voire du viol tout court.
Pour autant bon, on reste surement dans l'idée de "il faut différencier l'art du reste"
Et c'est surement assez scandaleux déjà qu'il y a déja eu des pressions forte dans la Vie d'Adèle au point que les deux actrices n'ont plus voulu tourner pour le bonhomme
 

tears_of_death

Grand(e) sage
Inscrit
29/10/18
Messages
506
Réactions
77
Je trouve que c'est une très bonne innitiative^^
Je penserai à ce sujet si j'ai un exemple à donner:p
 

Jds

Génie
Guide
Super-héro
Inscrit
2/8/14
Messages
1 169
Réactions
27
Peut-on tout se permettre quand on est un réalisateur et qu'on fait de l'art pour de l'art ?
Le fait d'alcooliser des gens et les fatiguer pour avoir ce qu'on veut reste en général très grave.
On est vraiment pas loin de l'agression sexuelle voire du viol tout court.
Je suis d'accord, et que ce soit de l'art ou pas de l'art, s'il n'y a pas de consentement, ou en tout cas des signes de réticence clairement visibles, c'est de l'agression sexuelle voire, en effet, du viol orchestré (du coup du viol puisque ça vient de son acte).
 

rêveuse nocturne

CŇďurs fendus et √©go√Įstes que nous sommes
Guide
Super-héro
Inscrit
23/10/18
Messages
1 123
Réactions
229
Super initiative ce sujet.
 
Inscrit
4/9/13
Messages
2 808
Réactions
18
J'ai pas le droit de poster visiblement :>
AH ?
Venant de loin, le sujet peut √™tre emprunter d'o√Ļ le sens du mot "pr√™t"

victoire pour la représentation de femmes (trans qui plus est) dans le monde du sport !
C'est un vrai débat qui risque de tourner court.
Le problème c'est qu'on sait que l'homme semble avoir un avantage physique pour la pratique de sport à haut niveau. Du coup, possédant ces avantages par son corps de naissance. Il y a de matière à s'interroger.
On peut citer une athlète allemande pendant les J.O de 1936 qui avait été en fait un homme dont on a féminisé les traits pour avoir une médaille en +

Ils demandent un taux de testostérone de moins de 10 nmol/L sur l'année certes.
Je soutiens cette personne mais sur le plan, biologique, mes connaissances sont limités mais je me demande vraiment si à l'avenir on aura pas des cas plus "important" ou plus problématique.
Rien qu'imaginer un top athèle dans son domaine : un Nadal au Tennis, un LeBron au basket, un Messi au foot s'outer et déclarant voulant faire de la compétition chez les femmes. On aurait un enorme problème de niveau pour leurs adversaires

Je suis d'accord, et que ce soit de l'art ou pas de l'art, s'il n'y a pas de consentement, ou en tout cas des signes de réticence clairement visibles, c'est de l'agression sexuelle voire, en effet, du viol orchestré (du coup du viol puisque ça vient de son acte).
Sur le plan du travail, art ou pas. Il faut revenir sur le principe de base de la Constitution française. Peut-importe notre vision politique (sauf quelques un)
On reconnait l'idée que chaque citoyens doit être égaux devant la loi.
Donc, autoriser une potentiel agression sexuelles = fatiguer deux personnes en + de les faire boire pour les faire céder. Au nom de l'art ou non cela n'est pas faisable.
Certains diront que cela mets en effet une ambiance. C'est vrai. Mettre ce genre d'ambiance permets d'instaurer un climat qui va se voir dans le jeu des acteurs.
Néanmoins, certains réalisateurs comme David Lynch ont déja montrés qu'ils pouvaient parler de folie tout en gardant un rythme de tournage très sain voir joviale. (il faut voir les délires chez lui hé)
On peut également parler d'abus d'autorité, lui ayant un statut fort (réalisateur reconnu, palme d'or) cela joue certainement beaucoup
 
Dernière édition par un modérateur:
Inscrit
4/9/13
Messages
2 808
Réactions
18
Bonsoir.
En m'inspirant clairement de l'initiative du forum de Madmoizelle et en voulant faire renaitre ce sujet qui a eu l'espérance de vie qu'on lui connait suite aux changements sympatoche.
Je voulais créer une veille autour de la question du féminisme. Voyant qu'il n'existe pas vraiment de discussion constante et général sur le sujet à part des questions de temps en temps.

C'est pourquoi un topic o√Ļ chacun/e pourrait venir poster tout lien en rapport avec le sujet de loin comme de pr√™t (article de presse,commentaire de votre entourage, situation de la vie quotidienne quoi) me semble pertinent.
Parce qu'on estime qu'il est important de rester vigilant à ce sujet, parce que hélas rien n'est totalement acquis. Chaque jour on trouve encore beaucoup de problème à ce sujet.
Des droits fondamentaux sont remis en question

Bref donc le principe serait simple
A chaque fois que tu vois sur internet, dans la rue, les médias etc... quelque chose qui entretient le sexiste ou au contraire, tu vois des choses positif pour cette cause.
Viens les poster ici, si possible en expliquant ce qui t'a interpellée (en positif ou en négatif).
Pour lever le voile sur les différents courant, je vous indique cette adresse.
https://www.tdg.ch/extern/interactive_wch/tdg/2019/feminisme/ ou encore ici https://wikirouge.net/Féminisme

Avant de le lancer. Je tenais à m'introduire vu que je lance le sujet et qu'il faut savoir qui lance ce genre de chose

Présentation
Je suis un homme et là déjà c'est un problème à mes yeux. Pourquoi ? J'estime que je ne suis pas légitime de parler au nom des autres comme j'estime que les blancs ne devraient pas parler au nom des noirs etc... Donc pourquoi? J'estime que malgré tout, même si je ne suis pas légitime. Il faut donner le maximum de resonance à ce mouvement. Malheureusement encore, le feminisme reste minoritaire. L'idéal serait qu'il soit assez connu et répendu pour que je n'ai plus à le faire. Comment cela se fait que je défends cette cause, Car j'aime les gens voilà tout.
Qu'est ce que je défends?
- Le féminisme pro sexe déjà car une femme doit être totalement libre de son corps. Si la prostitution et la pornographie sont un soucis, la supprimer ne ferait encore une fois qu'interdire des choses aux femmes. Il faut donc changer ces système et mettre fin aux violences qui en découlent.
- Intersectionnel, car j'estime que l'universalisme est un délire de bourgeois-e, blanc-he , libéral. On ne peut pas combattre au nom de toutes car on n'est pas seulement femme mais également noir, musulmanes et congolaise par exemple. De ce fait dans la continuité des pro-sexe, une femme peut vétir le voile si cela est uniquement son choix et qu'il n'est pas imposé. De plus, la laicité dit que l'état ne reconnait aucune religion et de ce fait, il ne différenciera pas une femme en jean ou avec un voile.
- Contre l'essentialisme. Comme pour les "races", la biologie peut expliquer des différences physiologiques mais pas sur le plan de la personnalité. De ce fait, masculinité et féminités ne sont pas innée mais construit. On ne nait pas féminine, douce et empathique, en aimant la mode, le rosé. Tout cela est construit par un système qui fait de nous ce que nous sommes. On parle donc de "deconstruction" quand on veut détruire le système à la base. Pour autant, on n'interdit pas à une femme le droit de vouloir être féminine selon les codes de la féminité. Encore une fois, j'estime qu'une femme doit être libre avant tout.
Pourquoi ne pas être feministe est un problème selon moi
Car déjà c'est pas gentil les hierarchisation. Si on a une vague d'anti féminisme c'est surtout de la peur de perdre des privilèges. On nous rétorque qu'avant on luttait pour de vrais combats au moins mais il faut savoir qu'on lutte souvent pour les mêmes combats aujourd'hui. Qu'hier on luttait pas plus pacifiquement qu'aujourd'hui et que de toute façon, l'appel au passé est un sophisme qui stipule encore une fois qu'avant on faisait mieux. Au début on se battait uniquement pour les femmes blanches car faut pas deconner, les noirs c'est inférieur (coucou les suffragettes) (c'est vrai que vu ainsi c'était pas mieux avant) qu'aujourd'hui, être une femme ne semble pas évident dans la vie de tous les jours. Que même si de grands choses ont été faites comme le droit d'avorter, d'être indépendante économiquement ou de pouvori travailler cela ne suffit pas encore.
Alors est-ce qu'on fait honte aux feminisme d'avant comme on le dit ? Surement car on se bat autant pour la femme blanche que la femme noir. Surement pas car le feminisme d'aujourd'hui a pu trouver de nouvelles armes pour alerter la population sur differents problème : viol conjugaux, fin de l'omerta dans certains milieu de pouvoir (journalisme, cinéma)

Et n'oubliez pas. Men are ... :cool:
 

Na1516

Initié(e)
Inscrit
24/3/18
Messages
365
Réactions
45
J'ai retrouvé ce screen qui date 53
Je sais que c'est très connu, et que c'est probablement à ça que tu faisais référence en disant
Parce qu'on estime qu'il est important de rester vigilant à ce sujet, parce que hélas rien n'est totalement acquis
Du coup, j'espère que c'est pas hors sujet (si c'est le cas je supprimerai), mais je trouvais ça important de la partager, parce qu'elle m'avait marquée quand je l'ai découvert
 
Inscrit
4/9/13
Messages
2 808
Réactions
18
Du coup, j'espère que c'est pas hors sujet (si c'est le cas je supprimerai), mais je trouvais ça important de la partager, parce qu'elle m'avait marquée quand je l'ai découvert
Chaque pensée en lien de près ou de loin je pense est toujours la bienvenue

Ce sont des cas que l'on voit partout encore. Il suffira d'un renversement de pouvoir pour faire tomber des avancés sociales.
On peut penser aux traditionalistes qui jouent sur l'effet de mode de l'appel passé. Le passé comme forme de pureté par rapport à un présent en perdition.
Avant on était éduqué, on ecrivait mieux (ce qui est faux) . Aujourd'hui nous sommes dégénérés. Bref.
 

Nebxleuse

Génie
Inscrit
22/4/15
Messages
1 258
Réactions
10
Je suis un homme et là déjà c'est un problème à mes yeux. Pourquoi ? J'estime que je ne suis pas légitime de parler au nom des autres comme j'estime que les blancs ne devraient pas parler au nom des noirs etc...
Déjà, je ne suis pas d'accord du fait que les hommes n'ont pas la légitimité de défendre le féminisme, ni même que n'importe quel race ne puisse pas défendre une autre race, etc. Au contraire, dans le cas du féminisme, l'homme se doit d'être féministe dans la société dans lequel on vit. N'oublions pas que le féminisme fait appel à l'égalité entre l'homme et la femme, donc à mes yeux il est primordial que l'homme soit en faveur de cette cause.
 
Inscrit
4/9/13
Messages
2 808
Réactions
18
Yop (en estimant qu'on a changé de jour ? (peut-
Déjà, je ne suis pas d'accord du fait que les hommes n'ont pas la légitimité de défendre le féminisme, ni même que n'importe quel race ne puisse pas défendre une autre race,
Simplement car je ne suis pas concerné directement et du coup parler à la place des gens concernés me semble un problème.
Imagine si tu es à des problèmes de santé spécifique comme un cancer et je venais parler en public de ce que c'est d'avoir le cancer.
Je trouve que c'est un soucis malgr√© tout de parler √† la place des autres. Le seul endroit o√Ļ j'estime avoir ma place c'est de pouvoir parler en √©tant du cot√© des gens qui peuvent/font subir le sexisme aux autres;
Il semble très difficile en tant qu'homme de n'avoir jamais été atteint par le sexisme que cela soi jeune, au collège pour rire ou autre. Un homme née dans une optique feministe ici semble trop rare.
à l'égalité entre l'homme et la femme, donc à mes yeux il est primordial que l'homme soit en faveur de cette cause.
Le problème c'est que l'égalité ne se trouve ps sur des répères seulements visible. Il ne suffit pas demain d'être égaux sur tous les aspects visible (salaire notament) c'est surtout dans la vision de la société.

Ce qui est problématique ce n'est pas qu'une femme va moins gagner qu'un homme mais c'est la mentalité derrière qui estime qu'elle doit moins gagner. Je suis moins malaisé en voyant des ecarts de salaire que des etudes qui tendent à démontrer qu'une femme sur 3 n'osent pluis prendre les transports en communt à cause de la peur de se faire harceler/faire chier.

Un salaire c'est sympa mais c'est dans le quotidien que cela me semble le plus perturbant.
Même si demain des droits comme la PMA ou l'IVG seront acquis dans certains pays. Le fait est, qu'il restera toujours cette aspect du quotidien qui régnera.

Bref, du coup pour revenir au fait que je sois un homme sois un soucis c'est d'autant plus le cas quand on voit la désinformation que subit le mouvement fem.
Peut-être est-ce un soucis de communication mais le problème c'est que dès que les fems dans les médias haussent la fois "c'est des fems mal baisés ca y est" mais le mouvement est diabolisé par un tas de personnes qui sont biberonnés à l'activisme doux et sont pertubés par des mouvements radicaux.
Entre nous, manifester dans un champs pour plus de droits c'est mignon mais je pense qu'il faut aller au combat.
 

Nebxleuse

Génie
Inscrit
22/4/15
Messages
1 258
Réactions
10
Imagine si tu es à des problèmes de santé spécifique comme un cancer et je venais parler en public de ce que c'est d'avoir le cancer.
Je trouve que c'est un soucis malgré tout de parler à la place des autres.
Certes, tu ne peux pas témoigner ce que sait d'avoir le cancer parce que tu ne l'a jamais eu. Cependant, tu peux tout de même en parler à ton entourage, soutenir les causes reliés à celles-ci. Il n'est pas nécessaire de subir la misère des autres pour ne pas en parler. Au contraire, donner une voix à celles des autres amplifie le mouvement de collectivité.

Il semble très difficile en tant qu'homme de n'avoir jamais été atteint par le sexisme que cela soi jeune, au collège pour rire ou autre. Un homme née dans une optique feministe ici semble trop rare.
Tant mieux pour toi, mais sache que l'homme peut subir du sexisme. Beaucoup d'homme subit une pression sociale par rapport √† leur genre, que se soit au niveau de leur r√īle de genre jusqu'au harc√®lement sexuel. C'est mineur √† la femme, mais √ßa existe.

Un homme né dans l'optique féministe ? Déjà c'est une optique qui s'acquiert lorsque l'on s'informe et non pas quelque chose comme inné. Il suffit d'apprendre à l'homme de respecter son prochain dans toutes les facettes de la vie.

Ce qui est problématique ce n'est pas qu'une femme va moins gagner qu'un homme mais c'est la mentalité derrière qui estime qu'elle doit moins gagner. Je suis moins malaisé en voyant des ecarts de salaire que des etudes qui tendent à démontrer qu'une femme sur 3 n'osent pluis prendre les transports en communt à cause de la peur de se faire harceler/faire chier.
Je suis totalement d'accord avec toi et c'est un bon point que tu met en lumière. La mentalité est encore dure à changer et c'est aberrant de voir les gens se soumettre à ces commodités.
 
Inscrit
4/9/13
Messages
2 808
Réactions
18
Au contraire, donner une voix à celles des autres amplifie le mouvement de collectivité.
En tant que dans ma majorit√©, je prends d√©ja le monopole de la parole ici f√Ęce √† des gens qui ne l'ont pas souvent ou moins.
Je peux m'en faire le relais c'est possible mais même si je peux dire avoir ouvert un topic sur le feminisme, je ne me considère pas comme tel. Je ne vis pas les effets, de plus ce n'est pas à moi de le décider selon mon objectif.
Le fait de parler sans vivre les choses reste un soucis car même avec une grosse empathie, le fait de vivre le sexisme rien qu'une minute sera plus "fort" que de le décrire toute une vie

Tant mieux pour toi, mais sache que l'homme peut subir du sexisme. Beaucoup d'homme subit une pression sociale par rapport √† leur genre, que se soit au niveau de leur r√īle de genre jusqu'au harc√®lement sexuel. C'est mineur √† la femme, mais √ßa existe.
L'homme subit ce qu'il a crée et ce qu'il a engendré.
C'est un soucis pour ces gens mais je vais clairement pas trop m'attarder dessus ni m'apitoyer vraiment sur leurs sorts.
J'appelle ça le retour du baton et cela même si moi, je ne suis pas directement responsable du patriarcat ni responsable de tout ce qu'il a fait par le créer. C'est ainsi.
L'homme h√©t√©ro d√Ľ au sexisme bon disons que voil√†. (je prends mon exemple) j'ai l'impression que je peux rester longtemps celibataire en ayant l'impression que j'ai jamais interess√© personne alors que pour une fille, elle saura toujours que y a eu quelque chose, que cela soi d'un relou dans les transports ou autre.
Tout simplement car le patriarcat nous enferme dans une attitude de predateur et le femme dans celle de proie. La gazelle ne va pas prendre le lion en chasse non ? (c'est très ridicule mais soyons simplet) ce qui fait qu'une femme qui va OSER avoir une sexualité non prude comme on le patriarcat le veut. Cela sera une salope, une fille facile.
Juste même avoir une histoire d'un soir/ Même le terme "fille facile" est une insulte on dirait alors qu'il n'existe pas au masculin

Bref Zahia Dehar le dis extrement bien ici


À propos, un peu de lecture qui m'a fait sourire
L'idée qu'être en accord avec les théories fem c'est baisé son froc ou bien être une petite bite qui cherche à baiser
Bref, peut importe le terme qu'on donne à cuck
Cocu, mec qui paie un gars pour se faire sa femme ou autre
Reside l'idée que c'est une sous-merde

C'est tellement risible
 

Parquet

Génie
Inscrit
25/3/16
Messages
1 001
Réactions
11
Je comprends ce que tu dis mais j'ai l'impression que ta syntaxe est complètement brisée, tu es sur mobile ?
Et bordel, l'argument du "un homme a femme c'est un séducteur, une femme à homme c'est une pute !" (Fatal bazooka), c'est pas un peu limité ? Je trouve ça terrible de donner ce genre d'arguments alors que y'a forcément des choses intéressantes à dire.

Bon, d'accord, j'argumente pas, mais toi non plus. C'est pas mon topic !

Tiens, aucun rapport, mais comme y'a pas de veille gay et que l'OP est intersectionnel.. l'autre jour j'étais a la gay pride (je suis pas gay, ne me demandez pas ce que j'y faisais), c'est dingue le nombre de gens qui vous agressent en une soirée quand vous avez un drapeau multicolore.
 
Inscrit
4/9/13
Messages
2 808
Réactions
18
est complètement brisée, tu es sur mobile
J'étais pas très net, du coup j'écrivais "oralement" héhé comme souvent ici. En vrai je me débrouille pas mal mais il faut dire que l'écriture n'est pas du tout mon point fort de façon générale.

Et bordel, l'argument du "un homme a femme c'est un séducteur, une femme à homme c'est une pute !" (Fatal bazooka), c'est pas un peu limité
C'est une fausse-vraie caricature. Je suis encore pas ultra net donc un peu la flemme de chercher des sources du coup je vais parles de mes expériences.
Je trouve qu'en France, nous avons une complaisance envers les hommes "séducteur". Un humoriste dont je n'ai plus le nom, se moquait de nous à propos de l'affaire Hollande-scooter. Il a remarqué que l'on s'attardait plus sur le ridicule de la situation (filer en douce avec un scooter) plutot que sur le fait principal : l'infidélité.

Ce constat je le trouve dans l'étude des mythes. Je suis un partisan de la théorie du monomythe personnellement.
En regardant dans notre histoire, la femme qui séduit a toujours un coté "particulier" .
Prenons le cas de la femme fatale = figure antique du personnage séducteur, possédant beaucoup de charme et qui en use à des mauvais fins.
Elle va user de son charme sur le héros et va se jouer de lui avec un comportement ambigus. Elle va faire perdre toute forme de raisons au personnage principal.
On peut penser aux sirènes, formes envoutante qui vont finir par vous déglinguer ou simplement Eve (D'Adam et Eve)
Recemment, on a eu beaucoup d'actrices qui ont eu ces roles qui fut une sorte d'archétype de dangerosité de la sexualité féminine.
Au siècle dernier on peut parler aussi de Dietrich au cinéma.

Il n'y a pas que la femme fatale, il y a aussi la Succube, un démon qui va prendre une apparence féminine charmante pour se venger des hommes.
Bref pour clore sur le coté "femme" il ya cette phrase que j'ai trouvé sur wikipédia " les tentatives de séduire chez la femme sont régulièrement assimilées dans certains milieux à une forme d'incitation à la débauche"

A l'inverse, le séducteur est quelqu'un de plutot admiré dans l'histoire de l'art. Dom Juan est devenu une expression dans la langue française "être un dom Juan" qui semble pas marqué péjorativement. James Bond n'est-il pas l'un des héros les plus apprécié malgré son penchant à enchainer les conquètes à la pelle?

Bref dans l'image populaire, j'ai l'impression qu'on a grandit avec l'idée qu'une femme séduisante est une femme dangereuse. Que l'homme séducteur peut-être mal vu mais semble moins quelqu'un qu'on va juger séverement.

Je suis moi même quelqu'un qui a été très séducteur il fut un temps. Un temps bizarre de ma vie lol.
Cela se savait, se voyait, fin cela ne passe pas inaperçu. J'ai déjà été pointé du doigt en tant que tel dans un groupe, pour autant cela ne m'a pas empeché de m'intégrer sans soucis dans ce groupe malgré que l'on sache mon caractère.

J'ai eu une amie qui était comme moi et s'adonait à ce qu'on appelle "les plaisirs de la vie"
J'ai vu et entendu beaucoup plus de mépris des gens à son égard contraiement à moi dont l'image de "séducteur" bon au final passait à la trappe ensuite.
Elle, celui semblait lui coller à la peau, moi c'était juste "une anecdote".
C'est vraiment quand j'ai arrêté avec cette attitude ridicule que j'ai fini par remarquer la différence de traitement entre nous deux.

Pour conclure, en me relisant, j'ai repensé à certains passages d'un documentaire sur les présidents. Je me souviens d'un intervenant qui disait avec enthousiasme à quel point Chirac était un être très séducteur. Sans aucune animosité.
Cela m'a marqué car je me demande ce qu'on obtiendrait si on disait qu'une femem était séductrice. Comment cela serait perçue.

Bref moment anecdote passé.

comme y'a pas de veille gay
J'y ai pensé mais j'attends encore que quelqu'un de concerné le fasse car bon. Cela me perturbe déjà d'avoir créer un topic qui ne me concerne pas totalement alors si je commences à créer des veilles LGBT, anti-racisme etc... BON BON HEIN mais je sens que je vais finir par le faire car je trouve qu'un sujet fourre tout est interessant et peut-être important

Au passage je le dis ici. J'ai créer le topic mais il ne m'appartient pas. J'y suis actif car je me très sens concerné dans cette lutte qui ne me concerne pas au passage mais comme j'ai tendance à penser que je me préoccupe trop des autres et pas assez de moi hé.

c'est dingue le nombre de gens qui vous agressent en une soirée quand vous avez un drapeau multicolore.
Le terrible Lobby LGBT ahlala.

J'y pensais car je voulais parler. L'eviction de Daniel Riolo, journaliste-radio sur RMC (France) et de Jerome Rothen, consultant sur la même chaine et ancien joueurs


Pour ceux qui sont encore sceptique des combats feministe. Ce genre de propos dit de façon oklm.
Je repense aux idées deleuzienne sur la betise, la la bêtise (obstacle interne à la pensée) est plus à redouter que l'erreur (obstacle externe) .

"la pensée ne s’oppose pas à la vie, c’est la bêtise qui veut le lui faire croire, pour mieux s’arroger ses privilèges. La bêtise vient s’initier entre les vies et la pensée et les empêche de coexister en un enrichissement perpétuel

Marl√®ne Schiappa a √©voqu√© le terme "culture du viol" o√Ļ l'id√©e de propager tout un m√©lange de croyance li√© au viol qui ne font que le banaliser et le rendre moins grave.
Il est toujours important de rappeller (à moins que qu' lon m'apporte la preuve de l'existence toussa) que la réalité, se compose de la somme des perspectives que nous avons sur elle
Deleuze ajoutera √† ce sujet (√† propos de Leibniz et Nieztsche) "le perspectivisme ne signifie pas ¬ę √† chacun sa v√©rit√© ¬Ľ mais que c‚Äôest le point de vue comme condition de la manifestation du vrai"

Du coup, cela ne peut que renforcer des sentiments et des émotions néfastes contre les victimes.
Bien que Riolo a nuancé en disant qu'il parlait pas du viol mais du simple fait que le joueur Neymar ai eu une relation avec une femme qui n'est pas "canon" cela reste dans tous les cas des propos sexistes et dégradant.
 

KAUSHU

Apprenti(e)
Inscrit
3/11/18
Messages
209
Réactions
9
Bon ça parle beaucoup part ici alors g pas tout compris, m’ai en vrai si on fait un espace féministe alors je revendique aussi un espace masculiniste.
 

Sangria1227

Capitaine flemme
Responsable
Super-héro
Inscrit
7/10/17
Messages
1 465
Réactions
92
Bon ça parle beaucoup part ici alors g pas tout compris, m’ai en vrai si on fait un espace féministe alors je revendique aussi un espace masculiniste.
¬ęLe f√©minisme est un ensemble de mouvements et d'id√©es politiques, philosophiques et sociales, qui partagent un but commun : d√©finir, promouvoir et atteindre l'√©galit√© politique, √©conomique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. ¬Ľ (Wikipedia)
Le féminisme est souvent défini comme recherchant l'extension des droits de la femme, mais ce sont les applications, car le but final est toujours l'égalité hommes-femmes.
Celui qui recherche l'extension de certains droits de l'homme pour égaliser ceux de la femme sont donc... Féministes
 

Na1516

Initié(e)
Inscrit
24/3/18
Messages
365
Réactions
45
Sans vouloir heurter qui que √ßa soit un espace "masculiniste" ne servirait pas √©norm√©ment, le sexisme anti homme √ßa n'existe pas, c'est comme le "racisme anti-blanc". Pas dans le sens o√Ļ les hommes et les personnes blanches ne subissent pas de discriminations, elles en subissent mais de fa√ßon moindre (ce qui ne veut en aucun cas dire qu'elles sont √† banaliser). On peut subir de la discrimination pour absolument tout: une grandeur, un d√©tail physique, un trait de caract√®re, etc mais ce qui caract√©rise le sexisme et le racisme (entre autre) c'est les ann√©es de v√©cus de violences qui les pr√©c√®dent et toute la construction d'une soci√©t√© autour (comme la culture du viol, qu'a cit√© Jesus Smoove Zhangke).
Bien que l'id√©e de mettre tout le monde sur le m√™me pied d'√©galit√© est √† inciter, que toutes les violences sont √† prendre en compte, qu'il faut encourager toutes personnes victimes de violences √† en parler et qu'au final le but du f√©minisme c'est que hommes comme femmes soient √©gaux. Je peux donc comprendre qu'on ait du mal √† comprendre le "mal" qu'il y a a utilis√© ces termes, une violence √©tant une violence, ceci est vrai en th√©orie, le soucis √©tant que ces termes sont trop souvent utilis√©s pour discr√©diter les causes inverses, par exemple le terme racisme anti blanc qui est principalement utilis√© par l'extr√™me droite pour contrer les accusations de racisme. Le sexisme anti homme qui va √™tre plus souvent utilis√© pour contrer une accusation de sexisme plut√īt que dans un r√©el constat de discriminations envers un homme.
J'ai édité de nombreuses fois de peur que ça soit le mauvais message qui passe, je ne cherche en aucun cas à inciter à la haine, à banaliser la violence ou encore à hiérarchiser les souffrances. C'est tout le contraire, je ne veux minimiser la souffrance de personne et de la même manière, je souhaite qu'on ne minimise pas le sexisme, le racisme ainsi que toute autre forme de discriminations même si ce ne sont pas le sujet du topic.
 
Dernière édition:

Parquet

Génie
Inscrit
25/3/16
Messages
1 001
Réactions
11
Les hommes doivent séduire. Ils doivent être grands. haha, cet homme pleure, quelle baltringue ! Les hommes doivent travailler. Les hommes doivent être violent, littéralement, si un couple doit se défendre c'est l'homme qui y va. Et l'homme va en prison. Et puis c'est marrant t'as vu, c'est souvent les hommes qui se suicident. Det toutes façons on a pas besoin de lui pour élever un enfant. D'ailleurs c'est sans doute un pervers. Regarde le, il a l'air faible, sans doute que sa copine le trompe.

Je continue, Mme "on peut se faire discriminer parce qu'on a un gros nez mais c'est pas du sexisme" ?

Pour Jesus merci pour la réponse, je ne réponds pas maintenant. À propos de l'histoire, on ne peut pas la changer, de toutes façons. À mon avis, l'art change plus lentement que la société, parce qu'on s'inspire de tout ce qu'il y a avant .. j'avais vu une vidéo terrible sur la séduction au cinéma, à travers un gimmick particulier : born sexy yesterday sur youtube.
 

Sangria1227

Capitaine flemme
Responsable
Super-héro
Inscrit
7/10/17
Messages
1 465
Réactions
92
Les hommes doivent séduire. Ils doivent être grands. haha, cet homme pleure, quelle baltringue ! Les hommes doivent travailler. Les hommes doivent être violent, littéralement, si un couple doit se défendre c'est l'homme qui y va. Et l'homme va en prison. Et puis c'est marrant t'as vu, c'est souvent les hommes qui se suicident. Det toutes façons on a pas besoin de lui pour élever un enfant. D'ailleurs c'est sans doute un pervers. Regarde le, il a l'air faible, sans doute que sa copine le trompe.

Je continue, Mme "on peut se faire discriminer parce qu'on a un gros nez mais c'est pas du sexisme" ?
Même si ca prêtait à confusion, elle n'a rien nié de tout ça.
Elle dit juste que le terme de sexisme doit √™tre r√©serv√© aux femmes car il est diff√©rent dans sa construction et son histoire, et qu'utiliser le m√™me mot pour les hommes serait d√©nu√© de sens. En effet dans ce que tu cites, l'homme est consid√©r√© comme ayant plus de responsabilit√©s, et subit une pression de ce point de vue l√† ; ce sont donc des cas o√Ļ il doit faire valoir sa "sup√©riorit√©" (cons√©quence du sexisme envers les femmes).
Il y a des cas de sexisme comme les peines de prison que tu as cité, mais la construction de ces discriminations là est historiquement différente de celles envers les femmes.
Maintenant à mon avis on devrait pouvoir utiliser ce terme (sexisme) dans les deux cas, je tenais juste à éclairer sur le fait que "le sexisme anti-hommes n'existe pas" n'était pas un résumé adéquat de tout son post.

Sans vouloir heurter qui que √ßa soit un espace "masculiniste" ne servirait pas √©norm√©ment, le sexisme anti homme √ßa n'existe pas, c'est comme le "racisme anti-blanc". Pas dans le sens o√Ļ les hommes et les personnes blanches ne subissent pas de discriminations, elles en subissent mais de fa√ßon moindre (ce qui ne veut en aucun cas dire qu'elles sont √† banaliser). On peut subir de la discrimination pour absolument tout: une grandeur, un d√©tail physique, un trait de caract√®re, etc mais ce qui caract√©rise le sexisme et le racisme (entre autre) c'est les ann√©es de v√©cus de violences qui les pr√©c√®dent et toute la construction d'une soci√©t√© autour (comme la culture du viol, qu'a cit√© Jesus Smoove Zhangke).
Bien que l'id√©e de mettre tout le monde sur le m√™me pied d'√©galit√© est √† inciter, que toutes les violences sont √† prendre en compte, qu'il faut encourager toutes personnes victimes de violences √† en parler et qu'au final le but du f√©minisme c'est que hommes comme femmes soient √©gaux. Je peux donc comprendre qu'on ait du mal √† comprendre le "mal" qu'il y a a utilis√© ces termes, une violence √©tant une violence, ceci est vrai en th√©orie, le soucis √©tant que ces termes sont trop souvent utilis√©s pour discr√©diter les causes inverses, par exemple le terme racisme anti blanc qui est principalement utilis√© par l'extr√™me droite pour contrer les accusations de racisme. Le sexisme anti homme qui va √™tre plus souvent utilis√© pour contrer une accusation de sexisme plut√īt que dans un r√©el constat de discriminations envers un homme.
J'ai édité de nombreuses fois de peur que ça soit le mauvais message qui passe, je ne cherche en aucun cas à inciter à la haine, à banaliser la violence ou encore à hiérarchiser les souffrances. C'est tout le contraire, je ne veux minimiser la souffrance de personne et de la même manière, je souhaite qu'on ne minimise pas le sexisme, le racisme ainsi que toute autre forme de discriminations même si ce ne sont pas le sujet du topic.
Du coup puisque les discriminations contre les hommes existent, pourquoi pas un espace masculiniste, même si je pense avoir répondu à la suggestion de KAUSHU ?
 

Na1516

Initié(e)
Inscrit
24/3/18
Messages
365
Réactions
45
En réalité, effectivement c'était peut être pas le bon raccourci à prendre, et comme l'a dit Sang' je n'ai en aucun nié le fait que les hommes subissent une pression (notamment "la masculinité toxique") et des préjugés. À force de lire des articles et leurs commentaires j'ai même changé légèrement de discours passant de "ça n'existe pas (par rapport au passé etc sans nier les discriminations)" à "c'est peut être plus compliqué". Il y a certes des discriminations mais pas tout le passé qui va avec, et pas forcément toute une société autour. J'entends bien que l'homme doit être fort et viril, ne pas pleurer etc mais "pour ne pas être une fillette".
Je ne sais encore une fois pas si c'est le bon message qui passe, je ne veux absolument pas diminuer les souffrances que vivent les gens indépendamment à leurs genres/sexes mais le raccourci "j'ai pas compris, si il y a un endroit féministe je veux un endroit masculiniste" que j'ai peut être mal interprété au vue de l'heure mais qui avait pas l'air hyper fondé à part sur le simple principe de rétroaction. Encore une fois ce n'est pas tellement L'expression qui me dérange "sexisme anti homme" du sexisme restant du sexisme, c'est qu'il est souvent cité pour les mauvaises raisons.
 
  • Like
Reactions: FMR

Haut