Quoi de neuf ?
Tu as un vélo et tu recherches un petit boulot pour faire de l'argent de poche avant ou après les cours ? Deviens coursier Ubereats sans plus attendre 🚴‍♂️🍔💰

Arriver à séduire un garçon qu'on aime (gay)

keke76000

Vagabond(e)
Inscrit
10/9/19
Messages
2
Réactions
0
Salut,

Je me présente vite fait, j'ai 17 ans et je suis en première année de licence. Je suis gay, j'ai aucun soucis avec ça et mes amis proches le savent.
Lorsque je suis rentré au lycée, en seconde donc, j'ai fait connaissance avec un garçon qui, lui aussi, a sauté une classe et donc qui a également 17 ans aujourd'hui.
Timide de base, j'ai mis du temps à nouer un lien avec mais à force j'y suis arrivé :) la fin de la seconde arrive et on part dans des filières différentes ce qui nous empêche pas de garder contact, se dire bonjour, et discuter.

Le truc, c'est qu'au fil du temps, je me suis rendu compte que je l'aimais, c'était la première fois que je ressentais un truc pareil. Si ça tenait qu'à moi ça ferait longtemps que je l'aurais embrassé, mais j'ai jamais osé, peur de le brusquer ou quoique ce soit.

Avant de continuer, je précise qu'il n'a jamais été en couple (du moins officiellement) et il est extrêmement discret sur sa sexualité (sûrement un des sujets qu'il aborde le moins), du coup pas moyen de savoir si je me fais des films car il est hétéro... ou si j'ai une chance car il est homo. En début de terminale, une fille lui tournait autour de manière assez... "explicite" (ça se voyait à 3 kilomètres, câlins surprise et tout alors qu'ils ne se connaissaient que depuis quelques semaines), ça m'a fait beaucoup de mal car je pensais que c'était trop tard... Quelle fut ma surprise quand j'ai vu... bah qu'il ne l'a même pas calculée, c'était une pote à ses yeux.

Suite à ça, je me suis dit qu'il pouvait être gay, surtout qu'il était assez tactile avec moi, par exemple le matin, tête dans le cul oblige en attendant les cours à la sortie du bus je "dormais" un peu, bah il hésitait pas à me masser la nuque, je disais rien mais c'était tellement agréable...
Ce qui m'énerve c'est qu'il y a plein de petits signes qui pourrait montrer qu'il soit homo mais rien de concret, si ça se trouve c'est juste des purs films que je me fais...

Bref, l'année passe le bac arrive et qui dit bac dit résultats. Le 5 juillet dernier, on découvre nos résultats, on fini par se rejoindre et on se retrouve tous les deux... seuls. On se lance des petites allusions ^^ par ci par là mais... en rigolant, enfin je crois. Même si j'ai pas réussi à lui avouer ce jour là, malgré une perche, je rêvais de me retrouver seul avec, rien que ça... c'était génial. Du coup on a discuté puis ensuite on est chacun rentrés chez nous.

Une semaine passe, semaine pendant laquelle je ne fais que de penser à lui, j'en avais clairement marre... et je décide de faire la connerie, mais pas qu'à moitié. Quand je parle sur Snap j'utilise pas un vocabulaire très développé ^^ c'est pas vraiment l'endroit pour, mais là je ponds un pavé césar sur lequel j'ai bien du réfléchir une demi heure... J'envoi et là je me rends compte de ce que je viens de faire... quel con.
Il se réveillait et sa première réponse c'est, en caricaturant bien sûr, "haha c'est une blague ça se voit que c'est pas toi qui a écrit", du coup j'y réponds que non, c'était sincère et là j'ai droit à un "Vraiment ?"... ce vraiment je l'ai lu comme celui qu'on voit dans les films d'amour, le vraiment tout doux plein d'émotion, juste avant qu'on s'embrasse... ben moi j'ai eu droit à une douche froide, une friendzone... "je t'adore, mais en tant qu'ami". Et là.... ben voilà quoi, déçu...

Mais ce qui ne m'avait pas fait tilter sur le coup, c'est qu'il n'est pas revenu sur sa sexualité, je sais pas mais en général quand un hétéro reçoit les avances d'un homo la première chose qu'il dit c'est tout simplement "j'suis hétéro, déso" mais là non, c'est vraiment comme une meuf poserait une friendzone à un mec, pas de "je suis hétéro", juste un "je t'adore... mais en tant qu'ami".
Je sais vraiment pas quoi en penser, mais la première fois que j'y ai repensé ça m'a vraiment perturbé.

Aussi, quelques jours plus tard, il m'a proposé de faire une coloc avec étant donné que nos écoles sont assez proches, j'avais accepté au départ mais étant donné qu'il y a eu un petit malentendu avec le propriétaire de l'appartement j'ai du me débrouiller seul, et donc du coup la coloc ne s'est pas faite.
J'ai été super étonné qu'il me la propose, et ça a relancé mes espoirs et mes soupçons, j'arrive pas à l'oublier c'est plus fort que moi mes potes me disent que je trouverais plus tard mais je peux pas.

Ca fait une semaine qu'on est rentré, j'ai pas encore osé lui proposer de sortir et de le revoir (on a été assez occupés pendant les vacances), mais je sais pas non plus comment m'y prendre.
Je sais toujours pas si il est gay, hétéro, est-ce qu'il pourrait ne pas vouloir de relations pour le moment ? est-ce qu'il en a peur, de s'engager ? Comment je peux essayer de le mettre en confiance...
Comment savoir si j'ai mes chances ou si c'est vraiment mort...

Désolé pour le pavé, j'ai jamais été très fort pour faire des histoires simples et courtes ^^
Merci ;)
 

Nakomi

Star
Inscrit
11/2/12
Messages
2 876
Réactions
140
Le mieu c'est encore de lui demander directement, en personne.
Prend ton courage à deux mains, dis lui que tu as besoin de réponse sinon tu vas rester bloqué là. Il a l'air assez ouvert avec toi pour te répondre honnêtement sans te juger et que ça ne cause de problème entre vous.
 

Ragnarokk

Initié(e)
Inscrit
17/4/19
Messages
355
Réactions
134
Il est possible qu'il soit homo, ou bi, ou ouvert à une relation avec un garçon, mais que tu ne l'attires pas. Du côté des hétéros, il ne suffit pas d'être hétéro pour sortir ensemble. Ce n'est pas une éventualité très gaie, mais il faut l'envisager.

Le côté négatif c'est qu'il t'a fermé la porte très clairement et n'a montré aucun signe d'ouverture tangible (sur le terrain sexuel / sentimental) depuis. Donc c'est quand même bien bien fermé.

A ce stade je pense que ça ne te coûte plus rien de mettre les pieds dans le plat un bon coup : lui rappeler que tu es gay, lui dire que u avais le béguin pour lui et puis voir comment il réagit. Tu verras bien s'il y a une petite ouverture.
 

Lilith-666

Vagabond(e)
Inscrit
10/9/19
Messages
2
Réactions
1
Bonsoir ! Bon.. C'est un peu compliqué mais je pense qu'il n'est pas non plus 100% hétéro, et si il était vraiment Gay il aurait sauté sur l'occasion quand tu lui as avoué ta flamme.. Peux être qu'il est Bisexuel ? Où peut-être tout simplement Gay mais timide et qui n'assume pas cette sexualité par peur de ses proches et ça famille (chose qui arrive fréquemment chez certaines personnes) et d'après les signes (massage ..) etc.. C'est assez douteux.. À mon avis le mieux c'est de le tester encore quelque temps parcque si tu te brusque trop vite tu risqueras peux être de le mettre mal à l'aise où même pire le faire fuir et cassé vôtre si belle amitié, prend le temps de bien analyser certains signes qui te seront bénéfiques ! Voilà mon avis j'espère t'avoir aider ! Si tu veux autres choses n'hésite surtout pas !
 
Dernière édition:

keke76000

Vagabond(e)
Inscrit
10/9/19
Messages
2
Réactions
0
Merci pour vos réponses :)

"Du côté des hétéros, il ne suffit pas d'être hétéro pour sortir ensemble."
Oui, désolé, c'est vrai que mon message laisse penser qu'il doit absolument m'aime :x j'ai mal formulé, mais j'accepterais complètement qu'il ne soit pas attiré par moi, on peut pas plaire à tout le monde après tout.

Le truc c'est que même si il m'a fermé la porte, il y a plein de petits détails qui me laissent espérer le contraire et je m'y accroche comme un idiot ^^
J'ai bien envie de réessayer, j'aurais plus la même appréhension, mais j'ai peur que ça fasse un peu "crevard" et forceur...

Sans parler de ce que je ressens pour lui, j'ai vraiment pas l'impression qu'il est à l'aise niveau sentiments/sexualité. De base on habite dans un milieu plutôt rural, je pense pas qu'on se ferait agresser en se montrant en couple avec un gars, mais ça pourrait instaurer une certaine "gêne" chez certains (les regards qui veulent tout dire).
On avait parlé, il y a longtemps, et il m'avait dit que sa famille le "poussait" (peut-être un peu gros, mais ils en parlaient assez régulièrement) pour qu'il ramène une copine à la maison, mais le truc c'est qu'il semblait pas trop à l'aise avec ça... et même si on en a pas reparlé il a pas vraiment l'air d'avoir changé là-dessus. Je suis pas psy mais je pense que si il est déjà pas à l'aise là dessus, cette pression (surtout familiale) doit peser (bien sûr dans l'éventualité où il serait homo).

Et dernier "détail", bon parfois il se fait charrier par ses potes là dessus, sans pensée négative bien sûr, mais le truc c'est qu'il ne nie pas et parfois joue même le jeu. Ce qu'il me fait le plus chier, c'est que je sais pas si il est dans la déconne ou "essaye" d'assumer de cette manière (qui je dois l'avouer m'a facilité la tâche à moi).

Même si au final il ne m'aime vraiment pas (ce que je redoute un peu) mais qu'il est gay, j'ai au moins envie d'il s'assume et qu'il ne passe pas à côté de belles histoires... le voir heureux me rendrait heureux ^^ même si je pense qu'au début ça me ferait un peu mal
 
Haut