Quoi de neuf ?

Quelle est votre orientation sexuelle ?

Quelle est votre orientation sexuelle ?

  • Je suis hétéro

    Votes: 26 52.0%
  • Je suis homo

    Votes: 5 10.0%
  • Je suis bi

    Votes: 12 24.0%
  • Je ne sais pas trop, je me cherche

    Votes: 6 12.0%
  • Androsexuel

    Votes: 0 0.0%
  • Androgynosexuel

    Votes: 0 0.0%
  • Aromantique

    Votes: 0 0.0%
  • Asexuel

    Votes: 1 2.0%
  • Autosexuel

    Votes: 0 0.0%
  • Demisexuel

    Votes: 0 0.0%
  • Demiromantique

    Votes: 0 0.0%
  • Gynesexuel

    Votes: 0 0.0%
  • Graysexuel

    Votes: 0 0.0%
  • Lithromantique ou Akoiromantique

    Votes: 0 0.0%
  • Pansexuel (ou omnisexuel)

    Votes: 4 8.0%
  • Panromantique

    Votes: 1 2.0%
  • Panromantique

    Votes: 1 2.0%
  • Queer-platonique

    Votes: 0 0.0%
  • Sapiosexuel

    Votes: 2 4.0%
  • Skoliosexuel

    Votes: 0 0.0%

  • Nombre total d'électeurs
    50

Lune35

Apprenti(e)
Inscrit
27/5/19
Messages
155
Réactions
37
Hello,
Moi, je suis hétéro (en tout cas, je me considère comme), je suis attirée par les gars, mais c'est souvent un réel amour et sur un gars en particulier. Mais au vu de ma vie sentimentale depuis l'enfance, oui, je suis hétéro.
 

LoganTrail

Apprenti(e)
Inscrit
13/1/19
Messages
105
Réactions
2
Bonsoir,

Puisque mon orientation n’était pas dans les choix,

Je suis Non-Binaire, Androsexuel penchant plus vers Asexuel, je ne suis pas encore sur si je suis attiré par la masculinité ou si je n’éprouve aucun désir sexuel.

Bonne soirée
 

Lune35

Apprenti(e)
Inscrit
27/5/19
Messages
155
Réactions
37
Ah, ça m'intrigue, ça, je n'en ai jamais entendu parler. Est-ce que tu peux en dire plus, si ça ne te dérange pas ?
Mes MP sont ouverts, si tu veux !😀
 

Laureen_The_Unicat

Vagabond(e)
Inscrit
1/7/19
Messages
15
Réactions
2
Bonsoir,

Puisque mon orientation n’était pas dans les choix,

Je suis Non-Binaire, Androsexuel penchant plus vers Asexuel, je ne suis pas encore sur si je suis attiré par la masculinité ou si je n’éprouve aucun désir sexuel.

Bonne soirée
Je ne connaissais pas, je vais me renseigner sur toute les orientations puis-je avoir des précisions sur les tiennes ?
Messages fusionnés automatiquement:

J'ai rajouté normalement toutes les orientataions sexuelles, si il en manque dites-le moi.

Pour ceux qui ce le demande je suis bi.
Messages fusionnés automatiquement:

Je n'arrive pas à r'ajouter le non-binaire (j'ai mis aussi les choix multiples pour ceux qui sont plusieurs genre à la fois)
 
Dernière édition:

LegendarySpark

Apprenti(e)
Inscrit
22/6/19
Messages
130
Réactions
10
Je suis asexuelle( moi) ou hétérosexuelle( selon kinsy internet avec les images) et panromantique. Je pense qu'une personne est plus qu'un corps, c'est sa conscience, personnalité qui compte, âme. Donc, je suis aussi sapiisexuelle.
 

Laureen_The_Unicat

Vagabond(e)
Inscrit
1/7/19
Messages
15
Réactions
2
Je suis asexuelle( moi) ou hétérosexuelle( selon kinsy internet avec les images) et panromantique. Je pense qu'une personne est plus qu'un corps, c'est sa conscience, personnalité qui compte, âme. Donc, je suis aussi sapiisexuelle.
Merci d'avoir répondu ! :)
 

Sylen

Vagabond(e)
Inscrit
3/7/19
Messages
30
Réactions
27
Panromantique, je ne connaissais pas... J'adore ! On va dire que c'est mon idéal ^^ D'ailleurs, si cétait un idéal qui venait avant tout autre développement sexuel, quel qu'il soit, ça simplifierait beaucoup le monde... Si avant de se laisser aller comme des bêtes, on commençait par se plonger véritablement dans la personnalité de celui/celle qui nous a attiré, on éviterait pas mal de frustrations à mon avis... Et les filles n'auraient pas besoin de s'inquiéter de leur beauté physique parce qu'on aurait l'habitude de passer au delà de l'apparence !!
 

Neissa

Grand(e) sage
Inscrit
13/4/19
Messages
606
Réactions
137
Je suis Axlrosexuelle.


PS.: Je suis en train de rire depuis 5 bonnes minutes. Toutes ces "orientations" sexuelles, vous êtes sérieux ? God. 🤣 o_O
 
M

Membre supprimé 123361

Guest
Tout d'abord, sachez que panromantique est une orientation romantique et non sexuelle (eh ouais vous vous coucherez moins con c'soir) ensuite je ne pe'se pas que notre orientation sexuelle soit importante, de ce fait les autres n'ont pas besoin de la connaître. Mais ce n'est que mon point de vue.
 
Dernière édition par un modérateur:

Sylen

Vagabond(e)
Inscrit
3/7/19
Messages
30
Réactions
27
Ah ah, je ne suis pas de cet avis ! Pourquoi l'orientation sexuelle, la sexualité, serait obligatoirement l'assouvissement de pulsions sexuelles ? Je trouve qu'il y a une alchimie entre une fille et un garçon, une alchimie naturelle. Ou plutôt, entre la masculinité et la féminité. Par exemple les gays sont souvent des personnalités féminines, mais je suppose qu'en couple, il y en a toujours un qui a quelque chose de plus masculin, l'autre de plus féminin. Et que la relation charnelle, c'est une option, pas une finalité. Bref, l'orientation sexuelle, c'est dire par quoi on est attiré dans la sexualité en tant que possibilité. Parce que c'est quoi la sexualité en fait ? C'est la forme la plus intime de rapprochement avec une autre personne. Il n'y a aucun rapprochement plus intime qu'un désir sexuel... Donc c'est une recherche de communion, d'amour.

Prenons la relation charnelle en tant que telle. C'est juste une pulsion, voire une addiction comme avec une drogue : dans l'extrême elle peut être assouvie aussi bien par un robot... Donc quand on parle d'orientation sexuelle, ça veut dire : "avec quelle genre de personnes tu voudrais te rapprocher le plus intimement possible ?". Dans cet état d'esprit-là, un pansexuel trouverait sa finalité dans la relation charnelle, mais pourquoi un panromantique ne pourrait-il pas trouver une satisfaction aussi intense dans la communion avec une autre personne, sans avoir besoin d'aller jusqu'à un acte sexuel ? Pourquoi une sexualité ne pourrait-elle pas être plus subtile ? Pour moi c'est juste cette profonde magie, cette profonde beauté, qui illumine quand le masculin et le féminin se retrouvent, qu'ils soient habillés dans un corps de femme et un corps d'homme, ou habillés dans deux corps du même sexe avec une complémentarité plus intérieure.

Après je suis d'accord avec toi : ce n'est pas important de dire ou de penser qu'on est comme ceci ou comme cela. Un mot peut aider à se situer, mais ça ne doit pas nous figer dedans. On a chacun sa manière de voir les choses (et de les ressentir).
 
M

Membre supprimé 123361

Guest
J'aimerais tout de même préciser quelque chose...
Ou plutôt, entre la masculinité et la féminité. Par exemple les gays sont souvent des personnalités féminines, mais je suppose qu'en couple, il y en a toujours un qui a quelque chose de plus masculin, l'autre de plus féminin.
Je pense que c'est une erreur de dire que la masculinité et la féminité s'attirent. Il y a par exemple des hommes qui sont, justement, attirés par la masculinité sans être efféminés pour autant. Voilà :)
 

Sylen

Vagabond(e)
Inscrit
3/7/19
Messages
30
Réactions
27
C'est sûr, même si pas aussi simple à mon avis, car pour moi il n'y a pas forcément de rapport entre une apparence efféminée et un caractère féminin (ça ne se lit pas sur le corps ou le visage). Enfin, de mon point de vue. Dans mon expérience personnelle de la vie, je vois une sorte de complémentarité à toutes les échelles, en nous-mêmes et avec les autres. ça se rapproche un peu de l'état d'esprits de certains Amérindiens, qui séparaient les personnes en trois : le corps (masculin ou féminin), l'âme (asexuée) et l'esprit (masculin ou féminin). Les personnes les plus estimées pour eux étaient les hommes à l'esprit de femme ou les femme à l'esprit d'homme, parce que selon eux ils étaient les plus équilibrés. Nous c'est le contraire, on a un héritage qui a nié le féminin dans l'homme et le masculin dans la femme, au point même de persécuter les plus voyants. Du coup je pense que cet héritage fausse un peu notre perception des choses dans l'attirance sexuelle, justement. Je pense qu'on est forcément attiré par ce qui nous complète et que cette orientation sexuelle reflète quelque chose de plus profond qu'une simple question d'hormones, de construction du cerveau et de sexe apparent du corps...
 

Luuna

Apprenti(e)
Inscrit
3/5/18
Messages
57
Réactions
1
Je suis bisexuelle mais je ne suis sortie qu'avec des hommes car je ne sais pas comment m'y prendre avec une femme (timidité accrue) et j'ai le sentiment que je suis attirée que par des femmes hétéros ...
 

Billou84

Apprenti(e)
Inscrit
5/4/19
Messages
205
Réactions
31
Moi je suis hétéro.
Mais j'ai une question, c'est nécessaire de donner un nom à ce qu'on ressent ? Est-ce que ça ne nous bloque pas dans un sens ? Se définir de telle ou telle orientation, n'est-ce pas un moyen, d'inconsciemment, nous empêcher d'expérimenter quelque chose d'autre ?
 

Jomtek

Apprenti(e)
Inscrit
21/11/17
Messages
59
Réactions
0
Bonsoir,

Puisque mon orientation n’était pas dans les choix,

Je suis Non-Binaire, Androsexuel penchant plus vers Asexuel, je ne suis pas encore sur si je suis attiré par la masculinité ou si je n’éprouve aucun désir sexuel.

Bonne soirée
C'est pas pour me moquer, mais je trouve la non-binarité très absurde... Peux-tu me contredire ?
 

Jds

Génie
Guide
Super-héro
Inscrit
2/8/14
Messages
1 217
Réactions
45
Ce ne sont pas des choix. On est comme ça, sans moyen de faire autrement
Je pense qu'on est pas comme ça par essence, qu'on ne naît pas comme ça, même s'il y a cette part génétique, elle ne fait pas l'entièreté de l'arrangement de l'orientation sexuelle si je puis dire. Je pense que rien que de connaître ces catégories, ça va influencer sur notre orientation sexuelle, même les chercher, chercher ou non à se ranger dedans ou à s'en écarter, ça va nous influencer.

Je pense qu'il y a beaucoup de catégories, et en énumérant de plus en plus de catégories, peut-être se rendra-t-on compte qu'au final on ne rentre pas dans une case ou une autre, mais qu'on a un arrangement singulier. On aura bien sûr des points communs avec l'orientation sexuelle de beaucoup d'autres, c'est même sur ça qu'est fondé cette singularité, sur le fait que nos points communs ne vont pas dans une seule case, mais s'étendent sur plusieurs "cases" ce qui fait qu'on ne rentre dans aucune.

Le terme de sapiosexuel·le par exemple est critiquable, notamment car l'intelligence est quelque chose qui tient à mes yeux du jugement de valeur, qui plus est, est donc subjectif.

C'est pas pour me moquer, mais je trouve la non-binarité très absurde... Peux-tu me contredire ?
Je pense, au contraire, que la non-binarité est la chose la moins absurde qui soit, justement car elle n'est pas une case, au contraire, elle libère de ces cases, de ces dogmes, la non-binarité, c'est justement être en dehors de ces placements il me semble, ou en tout cas, lutter contre ces placements.

Je trouve qu'il y a une alchimie entre une fille et un garçon, une alchimie naturelle. Ou plutôt, entre la masculinité et la féminité. Par exemple les gays sont souvent des personnalités féminines, mais je suppose qu'en couple, il y en a toujours un qui a quelque chose de plus masculin, l'autre de plus féminin
La féminité et la masculinité ne sont-elles pas des dogmes, des normes, construits sociétalement ? Les gays ne sont pas souvent comme ça, ce sont les gays que tu vois et que l'on veut faire colporter dans les différents médias de masse. Au final, non, il n'y a pas d'histoire de masculinité ou de féminité, mais plutôt de choses plus précises et profondes, moins superficielles, je pense.
 
Dernière édition:

Starr ~

Apprenti(e)
Inscrit
16/6/19
Messages
135
Réactions
94
Je pense, au contraire, que la non-binarité est la chose la moins absurde qui soit, justement car elle n'est pas une case, au contraire, elle libère de ces cases, de ces dogmes, la non-binarité, s'est justement être en dehors de ces placements il me semble, ou en tout cas, lutter contre ces placements.
Dire qu'on est non-binaire, n'est-ce pas tout de même se placer quelque part ?
 

Jds

Génie
Guide
Super-héro
Inscrit
2/8/14
Messages
1 217
Réactions
45
Dire qu'on est non-binaire, n'est-ce pas tout de même se placer quelque part ?
Si, je pense, mais ça n'enferme pas, ce n'est pas une case, c'est justement comme se placer dans quelque chose qui n'est pas enfermant, mais ouvrant.
 

Jeika

👩‍🚀🚀🌌
Responsable
Super-héro
Inscrit
5/11/14
Messages
2 159
Réactions
347
Prenons la relation charnelle en tant que telle. C'est juste une pulsion, voire une addiction comme avec une drogue : dans l'extrême elle peut être assouvie aussi bien par un robot...
"Comme nous l'a appris Empédocle, il y a la vraie et la fausse chair. Si j'ai une rencontre charnelle qui n'est que charnelle, elle n'est même pas charnelle. Parce que le charnel il y a le vrai et il y a le faux. Si j'ai un contact sexuel et que j'éjacule en un bout de viande, c'est pas un contact charnel. C'est un contact fétichiste au chaud de la viande. Le vrai charnel implique une dimension de conscience, d'émotions et de tendresse. [...] Il faut pas confondre le charnel et le bifteck. Quand je pénètre un bifteck je ne pénètre pas une entité humaine. Donc il faut redonner au sens "charnel" toute sa dimension. [...] Il faut définir le vrai charnel."

Il faut définir le vrai charnel car il faut définir ce qu'est vraiment le sexe, le corps, redéfinir notre rapport aux choses de manière humaine et relié au cosmos, le tout de la nature dont nous faisons parti. Et pas de manière séparée. "[L'écologie] vient dire une distance entre nous et la Terre. Elle vient dire qu'il nous faudrait avoir des préoccupations pour une extériorité qui ne serait pas notre intériorité."
Et il faut définir ce qu'est le vrai charnel, car nous devons voir en certains rapports toute l'aliénation du monde qui vient s'imposer dans des rapports d'humain à humain, devenus rapports de marchandises à marchandises. Il faut donc enlever les voiles sur les choses que nous vivons et désirons pour désirer à nouveau dans le vrai de ce qu'est notre nature, dans notre sacralité* humaine pour arrêter d'être dominé par la société marchande qui place en nous des angoisses et qui nous séparent de toutes choses (tendresse vs. orgasme, amour vs. sexe, corps vs. esprit). Il faut retrouver partout et en soi notre nature profonde qui fait partie du tout et est le tout de la nature.

*Ne pas confondre le vrai et le faux sacral :3
 

Sylen

Vagabond(e)
Inscrit
3/7/19
Messages
30
Réactions
27
C'est vrai... Néanmoins, tu parles d'Empédocle, donc de la Grèce antique, c'est à dire d'une période beaucoup plus subtile que la nôtre, surtout sur ces sujets-là. Il y avait d'ailleurs trois Aphrodites, expression de trois amours très différents les uns des autres, dont un amour "spirituel" totalement dégagé de la chair. Et la relation charnelle elle-même portait sa valeur dans l'introduction (caresses, douces étreintes...), l'acte sexuel n'étant pas forcément lui-même une finalité... Pour prouver sa subtilité, un homme se faisait des statues de lui avec un très petit pénis, prouvant qu'il n'était pas dominé par la pulsion... Si on disait d'un homme qu'il en avait un gros, c'était une des pires insultes qu'on pouvait faire. En passant, une jeune fille pouvait faire ses courses torse nu de la manière la plus naturelle du monde.

Comparer la société actuelle à la Grèce antique, sur le sujet du sexe est donc difficile... En entendant nos blagues paillardes, en découvrant la sexualisation de la femme, et en écoutant des conversations sur "qui aurait la plus grosse" ou de "telle fille qui serait bonne", Empédocle se serait évanoui ! Et ses compatriotes d'il y a 2500 ans nous auraient considérés comme de purs barbares :)

Pour jds : la notion de féminin et de masculin ne me semble pas un dogme. C'est une conception très importante dans notre construction intérieure, notre recherche de nous et des autres. Et cela, depuis des milliers d'années. Ce n'est pas parce qu'on n'a jamais été aussi rationnels qu'on a forcément raison... Le symbole asiatique du yin et du yang est quand même beaucoup plus riche qu'un rond grisâtre, non ?
 

Haut